Chalon sur Saône

Le Vénézuela était dimanche au Port-Villiers avec Bululú

Publié le 12 Juillet 2021 à 07h00 , mise à jour le 12 Juillet 2021 à 07h32

Le groupe de musique vénézuélienne et jazz Bululú était en concert ce dimanche au Port-Villiers, Plus de détails avec Info Chalon.

Bululú,«brouhaha» en espagnol du Vénézuéla, c'est celui des rues de Caracas, Maracaibo, Maracay, Valencia, Barquisimeto ou Ciudad Guayana mais aussi le tumulte des affluents de l'Orénoque, sur les rives duquel vivent les Amérindiens Waraos. C'est encore le bourdonnement des ouvriers agricoles qui s'affairent dans les plantations de café, cacao, canne à sucre ou de tabac.


Fenêtres et oreilles grandes ouvertes sur la très riche culture musicale du Venezuela, 5 artistes s'inspirent des musiques populaires de ce pays et des «chants de travail» qui accompagnèrent son histoire singulière. Issue de plusieurs siècles de métissage, point de rencontre des musiques précolombiennes, arabo-andalouses, espagnoles et afro-caribéennes, cette musique raconte l'environnement, le quotidien, la réalité sociale et le sacré.


Emmanuelle Saby utilise sa voix pour exalter ces chants et paroles du quotidien qu'elle colore de ses propres expériences vénézuéliennes. Un pays qu'elle découvre depuis plusieurs années, au fil de séjours et de rencontres avec des musiciens qui lui permettent d'en apercevoir toute la richesse musicale.


Inspirée par ce patrimoine, elle propose, en 2019, à Jean-Paul Autin, Guillaume Grenard, Olivier Bost une rencontre entre música criolla venezolana et le large éventail de la boîte à outil musicale de l'Association à la Recherche d'un Folklore Imaginaire (ARFI). Pour compléter cette formation, Emmanuelle Saby a invité Yuko Oshima, une batteuse et percussionniste.


Ainsi, s'ajoute le cuatro au chant. Instrument populaire du Vénézuéla s'il en est, qui se mêle à d'autres instruments: saxophone, flûtes, clarinettes, kénarinette, trombone, bugle, euphonium, trompette, guitare, laptop et basse électrique.


Dimanche 11 juillet à 21 heures, Bululú était sur la scène du Port-Villiers, dans le cadre de la Saône en guinguettes.


Ainsi dans ce groupe lyonnais, on retrouve Jean-Paul Autin (saxophones, saxone), Olivier Bost (trombone), Guillaume Grenard (trompette, laptop, basse électrique, euphonium, bugle), Emmanuelle Saby (clarinettes, cuatro, kénarinette, chant) et Yuko Oshima (batterie, percussions).


Ensemble, ils ont interprété les 10 chansons du dernier album de Bululú, intitulé Un Vénézuéla imaginaire. dont la sortie est prévue pour le 23 juillet.


Ce concert était organisé dans le cadre de la tournée qui précède la sortie de cet album.

Ce lundi 12 juillet à 20 heures 30, c'est au tour de Barokossa (jazz) de se produire sur la scène du Port-Villiers.

 


Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati