Sport

Tour de France (20ème étape) : Plongez en images au coeur du contre-la-montre

Tour de France (20ème étape) : Plongez en images au coeur du contre-la-montre
Tour de France (20ème étape) : Plongez en images au coeur du contre-la-montre
Tour de France (20ème étape) : Plongez en images au coeur du contre-la-montre
Tour de France (20ème étape) : Plongez en images au coeur du contre-la-montre

Wout Van Aert s’est imposé au chronomètre. Il a sous doute bénéficié d’une petite erreur du maillot jaune qui a failli tomber

Quand on est  seul face au chronomètre, il n’y a pas d’alliance possible, pas de répit. On ne peut pas se cacher. On est nu. On a juste l’obligation d’appuyer encore et toujours plus fort sur les pédales. Et ce samedi 23 juillet, à quelques encablures du vertigineux gouffre de Padirac, les coureurs de la Jumbo Visma ont confirmé qu’ils avaient creusé un gouffre entre eux et les autres.
Même Pogacar dont on disait qu’il était capable de reprendre des poignées de secondes à Vingegaard n’a pas eu suffisamment de carburant pour aller chercher la victoire. Et ce n'est pas l'envie qui lui manquait.

 

La victoire aurait pu revenir au maillot jaune Jonas Vingegaard qui dans les temps de passage a longtemps contesté l’aisance face au chrono de ce diable de Wout Van Aert. Il voulait tellement pouvoir s’offrir la victroire qu’il en a fait une petite faute, évitant de chuter. 
Après il a couru un peu différemment et perdu quelques secondes qui lui ont sans doute coûté la victoire à Rocamadour.
Pas grave, car son bonheur était grand de savoir que la victoire de l’étape revenait à son coéquipier parti et arrivé comme une fusée. Grand comme son bonheur de pouvoir serrer dans ses bras sa femme et leur très jeune enfant.
Et les Français : Aucun n’est parvenu à rentrer dans le Top 20 de l’étape ! C’est dur le chrono.
Le cyclisme est une belle famille et Jumbo Visma une super famille. La victoire finale ne peut plus échapper à Vingegaard et tous les maillot ne peuvent échapper à la Jumbo. Mais il reste une victoire à aller glaner sur la plus belle avenue du monde. Et leurs adversaires devront être costauds pour les en empêcher. Le Tour 2022 n’est pas complètement fini, mais on a déjà envie du Tour 2023. Envie qu’ils vienne en Saône-et-Loire en dépit de pseudo sondages populistes qui feraient croire que les habitants de Saône-et-Loire n’en veulent pas. On espère même qu’il fera étape dans notre département. En attendant les prochains championnats du Monde ont déjà leurs favoris ! Devinez qui !


Alain BOLLERY
(Photos Agence REUTERS)


 
Le Top 20 du contre la montre
1. Wout van Aert (BEL/JUM) les 40,7 km en 47:59.
2. Jonas Vingegaard (DEN/JUM) à 19 secondes.
3. Tadej Pogacar (SLO/UAE) 27.
4. Geraint Thomas (GBR/INE) 32.
5. Filippo Ganna (ITA/INE) 42.
6. Bauke Mollema (NED/TRE) 1:22.
7. Mattia Cattaneo (ITA/QST) 1:25.
8. Fred Wright (GBR/BAH) 1:32.
9. Maximilian Schachmann (GER/BOR) 1:37.
10. Jan Tratnik (SLO/BAH) 1:48.
11. Stefan Küng (SUI/GFJ) 1:55.
12. Nils Politt (GER/BOR) 2:03.
13. Mikkel Bjerg (DEN/UAE) 2:23.
14. Alberto Bettiol (ITA/EF1) 2:25.
15. Dylan van Baarle (NED/INE) 2:30.
16. Nicholas Schultz (AUS/BIK) 2:40.
17. Neilson Powless (USA/EF1) 2:45.
18. Aleksander Vlasov (RUS/BOR) 2:46.
19. Andreas Leknessund (NOR/DSM) 2:56.
20. Daniel Martínez (COL/INE) 2:58.
 
Le Top 20 au général
1. Jonas Vingegaard (DEN/Jumbo) 76 h 33:57.
2. Tadej Pogacar (SLO/UAE) à 3:34.
3. Geraint Thomas (GBR/INE) 8:13.
4. David Gaudu (FRA/GFJ) 13:56.
5. Aleksandr Vlasov (RUS/BOR) 16:37.
6. Nairo Quintana (COL/ARK) 17:24.
7. Romain Bardet (FRA/DSM) 19:02.
8. Louis Meintjes (RSA/INT) 19:12.
9. Alexey Lutsenko (KAZ/AST) 23:47.
10. Adam Yates (GBR/INE) 25:43.
11. Valentin Madouas (FRA/GFJ) 36:50.
12. Bob Jungels (LUX/AG2) 46:14.
13. Neilson Powless (USA/EF1) 47:48.
14. Luis León Sánchez (ESP/BAH) 50:09.
15. Thibaut Pinot (FRA/GFJ) 50:53.
16. Patrick Konrad (AUT/BOR) 56:52.
17. Thomas Pidcock (GBR/INE) 1 h 01:08.
18. Sepp Kuss (USA/JUM) 1 h 02:29.
19. Dylan Teuns (BEL/BAH) 1 h 11:28.
20. Brandon McNulty (USA/UAE) 1 h 31:17.