Chalon sur Saône

La Maison de quartier des Aubépins se met au Furoshiki

Lundi après-midi, à la Maison de quartier des Aubépins, à Chalon-sur-Saône, avait lieu une initiation au Furoshiki, art japonais de l'emballage cadeau avec du tissu. Plus de détails avec Info Chalon.

Hier, de 14 heures à 17 heures, la Maison de quartier des Aubépins et l'association Japon-sur-Saône, dans le cadre de sa thématique «Le Japon s'invite aux Aubépins», proposaient une initiation au Furoshiki, l'art japonais de l'emballage cadeau avec du tissu.


L'existence du Furoshiki remonte à l'ère Nara (710-794), sous le nom de tsutsumi, ce qui signifie «emballage» en japonais. Au fil des dynasties, le Furoshiki va prendre différents noms mais aura toujours la même utilisation : un moyen pratique et rapide pour emballer ses effets et se déplacer rapidement.


Le terme Furoshiki, signifiant d'ailleurs «étaler au bain», apparaît vers 1336, à l'époque Muromachi. Les seigneurs féodaux, invités dans les bains du shogun Ashikaga Yoshimitsu, emballaient leurs kimonos dans des tissus au blason de leur famille. Cela leur évitait ainsi de mélanger leurs effets personnels. Ils utilisaient ensuite ces tissus comme des tapis de sol avant de quitter le bain.


Vers 1603, au début de l'ère Edo, les Japonais ont commencé à utiliser le Furoshiki pour envelopper leurs vêtements lorsqu'ils allaient au bain public. Pratique et utile; le Furoshiki se répand alors très vite dans toutes les couches de la société japonaise. Il devient un mode de transport de marchandises, un mode de déménagement, un emballage cadeau, un sac, etc. Puis, la Seconde Guerre Mondiale et la généralisation des plastiques et papiers ont fait tomber le Furoshiki en désuétude.


Pourtant, de par son utilisation et sa durabilité, cet art ancestral est le «sac écologique» le plus ancien de l'Histoire, réflétant l'esprit des 3-R du Zéro Déchêt : Réduire-Réutiliser-Recycler.


Depuis 2006, le Furoshili est remis au goût du jour, grâce aux initiatives du Ministère de l'Environnement japonais. Ce dernier prône le développement de ce geste écologique pour lutter contre la surconsommation des sacs plastiques et emballage papier. Le Furoshiki s'inscrit alors dans le mouvement Mottamai qui lutte contre le gaspillage matériel.


Dans un souci environnemental et écologique, le Furoshiki est une des plus simples alternatives aux emballages et sacs plastiques.


C'est Joëlle Peiffert, présidente de l'association Japon-sur-Saône, qui s'est mise en quatre pour apprendre à sa dizaine d'élèves particulièrement attentives, l'art subtil du Furoshiki.


Au cours de l'initiation, une dégustation de thé et des douceurs japonaises a été proposée.

 

Aujourd'hui, de 14 heures à 17 heures, c'est initiation au Manga avec Caro-lynn, auteur, illustratrice et professeur de dessin manga.


Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche