Chalon sur Saône

Hommage aux morts pour la France lors des cérémonies du 11 novembre à Chalon-sur-Saône

Ce lundi matin, la cérémonie du 101ème anniversaire de la signature de l'armistice a eu lieu partout en France. Un hommage a été rendu non seulement aux soldats tombés lors de la Première Guerre mondiale mais également aux morts depuis 1962, au Monument aux morts de notre ville. Plus de détails avec Info Chalon.

Inscrit dans le calendrier français et gravé dans la mémoire de chaque famille française, le e 11 novembre 1918 signe l'armistice qui a mis fin au conflit le plus meurtrier de l'histoire : la Première Guerre mondiale.


À Chalon-sur-Saône, associations patriotiques et élus ont rendu hommage, ce matin, à 10 heures, aux 1,4 millions soldats et 300 000 civils victimes des combats, 101 ans après la guerre.


Parmi les soldats tombés pour la France, lors de la Grande Guerre, plus de 1000 Chalonnais ne sont jamais rentrés...


C'était aussi l'occasion de remettre 4 médailles (plus de détails dans un prochain article) et de rendre hommage a rendu hommage aux 549* soldats morts pour la France en opérations extérieures, depuis 1962, date de la fin de la Guerre d'Algérie.


L'armée française est intervenue sur 17 théâtres d’opération, au Liban, en Afghanistan, en ex-Yougoslavie et en Afrique.


Les 1ères victimes furent enregistrées au Tchad, où la France envoie des troupes, dès 1969 (opération Limousin), contre les troupes du Front de libération nationale du Tchad (FROLINAT), dans le massif du Tibesti. Il s'agissait de la première opération extérieure (OPEX) de l'armée française depuis la fin du conflit algérien.


Si les troupes rebelles subissent des très lourdes pertes, malheureusement, une 50aine de soldats français furent tués lors de la plus vaste opération anti-insurrectionnelle française depuis la Guerre d'Algérie. L'opération prendra fin à l'été 1972, vec la visite du président Georges Pompidou au Tchad.


549 militaires tombés, donc, dont 2 femmes : Anita Mignot, décédée en 2004 au Kosovo et Laurence Briançon-Forest, qui a trouvé la mort en 2007 lors d'un accident d'avion dans le Sinaï, en Égypte.
Notons que le 2 novembre, le brigadier Ronan Pointeau, militaire du 1er régiment de Spahis de Valence, est tombé au Mali, lorsqu'un engin explosif a sauté au passage de son véhicule blindé. Ce qui porte à 22 le nombre de militaires français morts dans ce pays.


Des centaines de personnes ont assisté à la cérémonie.


En tête de cortège, l'Harmonie Municipale de Chalon-sur-Saône était suivie par 24 porte-drapeaux dont un jeune Chalonnais de 13 ans, Ilyes.


La relève?


En tout cas, voilà de quoi donner du baume au cœur à nos anciens combattants, présents à chaque cérémonie patriotique, en tant que gardiens de notre histoire.


Arrivés devant le Monument aux morts, sur l'Esplanade de la Légion d'Honneur, un dépôt de gerbes a eu lieu par les autorités civiles et militaires.


Un office religieux s'est également tenu à 11 heures à l'Église Saint-Pierre avant un vin d'honneur, à midi, dans la Salle d'Honneur de la mairie.


Aujourd'hui, environ 7000 militaires sont déployés en opérations extérieures (OPEX) dont 4500 militaires dans le cadre de l'opération Barkhane au Sahel (en Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad) et un millier engagé au sein de Chammal pour la lutte contre les derniers partisans de Daesh cachés entre l'Irak et la Syrie. Les forces armées françaises sont présentes dans le cadre d’autres missions à l’étranger. La France maintient un effectif de 700 hommes au Liban sous le mandat de l’ONU (FINUL) et de 300 autres en Estonie sous le mandat de l'OTAN.

 


* Les répertorier est un travail titanesque et la 1ère base de données sur les soldats décédés dans ces interventions a été établie par le Ministère des Armées en 2012.

 

 


Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche