Chalon sur Saône

Pour se triturer les méninges et badiner, Fabien Olicard sera seul maître à bord le 6 février à Chalon

Se distraire ne semble pas à vrai dire être une corvée insurmontable. Et quand, cerise sur le gâteau, la distraction s’accompagne d’une accumulation de connaissances conquises sans coup férir, alors force est de constater que c’est la panacée. Mentaliste et Youtubeur, Fabien Olicard n’aime rien tant que faire d’une pierre deux coups : dérider et enrichir intellectuellement. Son spectacle « Singularité » en sera le vibrant exemple, le jeudi 6 février à 20h30, en la salle Marcel-Sembat de Chalon-sur-Saône. Interview pour info-chalon.com

Quelle ligne de conduite suivrez-vous le jeudi 6 février à Chalon-sur-Saône ?

«La ligne de conduite, ça va être comment s’amuser pendant deux heures, en riant, mais tout en apprenant des choses sur le cerveau. »

Verra-t-on  des spectateurs foncièrement différents à l’issue de votre intervention ?

(Rires). « Est-ce que ça va transformer le mental des gens ? Eh bien non, rassurez-vous ! Vous verrez juste des personnes heureuses, et, je l’espère, plus curieuses ! » 

Notre cerveau fait-il l’objet d’une déconsidération ?

« De moins en moins, je trouve que le cerveau revient un petit peu à la mode. Alors évidemment je dis ça de manière empirique, car comme c’est mon métier j’ai l’impression que ça intéresse tout le monde, mais quand même, je trouve qu’il est de moins en moins déconsidéré. On en prend de plus en plus soin, et on a envie de comprendre un peu comment ça fonctionne tout ça. » 

Le mentalisme, la psychologie, la magie, nouent-ils des rapports étroits ?

« Complètement, et entièrement ! C’est tout à fait juste, c’est-à-dire que le mentalisme, qui est d’ailleurs un mot fourre-tout, va piocher dans tous les domaines que vous venez de citer, de la psychologie, de l’illusionnisme, de la mémoire, de l’influence…En fait toutes ces données sont traitées par le cerveau dans des relations sociales avec l’autre en permanence, ou quand on veut apprendre quelque chose, ou quand l’on veut négocier, ou quand on veut comprendre comment l’autre fonctionne. Donc tout ça est très intimement lié effectivement. »

En mêlant l’humour aux facultés mentales, n’y a-t-il pas le risque que la personne lambda prenne à la légère ce qui est enfoui au fond de nous ?

« Pour le coup je ne pense pas, parce que de toute l’Histoire de l’humanité j’allais dire, et même de la planète, tous les mammifères ont appris par le jeu. C’est le système d’apprentissage, et d’ailleurs le seul mammifère qui ne le fait plus tellement c’est l’être humain. Il apprend de manière sérieuse, et ce n’est pas très bon pour lui pour la rétention de l’information ; donc au contraire plus c’est divertissant plus on s’amuse. Mieux on retient les choses, et plus on les considère parce que ça devient un vrai souvenir, et l’émotionnel a un impact très fort sur l’attention et l’apprentissage. »

Quelle est la clé pour un avenir meilleur du point de vue du psychisme ?

« La meilleure clé, je crois qu’elle est de reprendre conscience du temps qui passe, et  surtout du temps présent. Notre cerveau est une machine à calculer et à anticiper, et comme on est dans une ère d’ hyperconnectivité en plus, on a l’impression qu’on doit toujours être réactif. On réagit à des sollicitations. Le SMS qui sonne, on y réagit tout de suite, c’est une information, la question est posée, même si elle peut attendre, le cerveau a envie de la traiter immédiatement. Donc on est toujours en réaction et en anticipation, alors que si le cerveau nous laissait le loisir de reprendre conscience du moment qui passe et du moment présent, c’est-à-dire de là où il est, de déconnecter un petit peu de tous les appareils numériques, eh bien on reprendrait aussi une bonne dose de tranquillité, et donc de bonheur. » 

Faut-il plus venir à votre spectacle pour s’amuser que pour assimiler ?

« La vraie réponse est que c’est un spectacle d’humour, par conséquent ça reste un divertissement. On vient d’abord pour s’amuser, sauf que le bonus est que l’on va apprendre des choses en plus. Ce n’est pas une conférence où on s’amuse, c’est vraiment un spectacle où on rigole et où on apprend un petit peu en même temps. »  

Vous faites plein de choses en dehors de la scène, dont la rédaction d’ouvrages, l’Age d’or vous tend-il les bras ?

« Je ne sais pas du tout, mais en tout cas qu’est ce que j’en profite ! J’ai beaucoup de chance car toute ma vie je ne me suis épanoui que dans une chose, c’est dans la diversité de ce que je fais. Je fais des livres, des vidéos, des spectacles, donc ce sont trois activités foncièrement différentes, mais toujours avec le même fond et le même but. Je peux assouvir ma passion, qui mélange le mental et la scène dans ces trois types d’activités très différentes, donc j’ai l’impression d’avoir une vie riche en expériences où les jours ne se ressemblent pas. »

 Où être en osmose avec vous pour celles et ceux qui le souhaitent dès le lendemain de votre passage à Chalon ?

«Le plus simple, c’est d’aller sur mon site internet (https://www.fabienolicard.fr/) où il y a tout, mais là on voit le plus souvent que ça reste sur YouTube où je sors des vidéos régulièrement qui sont un peu dans la même veine que le spectacle. On aime divertir et faire apprendre d’ailleurs encore plus que dans le spectacle. »

Pour l’instant il y a encore des places…

Tarifs : 35,00 euros, et 25,00 euros pour les jeunes de moins de 25 ans. Plus d’infos auprès d’A Chalon Spectacles (03.85.46.65.89, [email protected]). Billetterie internet&grandes surfaces, réseaux France Billet et Ticketnet.

 

Crédit photo : Laura Gilli                                                         Propos recueillis par Michel Poiriault

                                                                                                    [email protected]       

 

 

 

 

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche