Chalon sur Saône

Ciné-débat vendredi au siège de la Fédération du PCF 71 à l'occasion de la Journée Internationale des droits des femmes

À l'occasion de la Journée Internationale des droits des femmes, la section PCF du Grand Chalon organise, ce vendredi, un ciné-débat avec la projection d'un documentaire. Plus de détails avec Info Chalon.

Dans le cadre de la journée du 8 mars, la Journée Internationale des droits des femmes, la section PCF du Grand Chalon organise un ciné-débat avec la projection du documentaire réalisé par Anne Gintzburger,«Des femmes en colère» (2019).


La projection aura lieu le vendredi 6 mars, à 19 heures 30, au siège de la Fédération du PCF de Saône-et-Loire (PCF 71), 30 Rue Théodore de Foudras, à Chalon-sur-Saône.


Synopsis:Pour Sabrina, Lydie, Marie et leurs camarades, la résistance s’est écrite sur un rond-point. Toutes ensemble, les femmes Gilets Jaunes se dressent pour défendre l’avenir de leurs enfants et faire entendre la voix de toutes les familles précaires. À Montchanin et à Montceau-les-Mines, dans ce bassin minier marqué par des années de crise, les femmes relèvent la tête et témoignent des inégalités qui progressent. En sortant de l’ombre, elles ont aussi découvert dans la mobilisation qu’elles n’étaient plus seules.


Il s'agit d'une production Chasseur d'étoiles avec la participation de France Télévisions France 3 Bourgogne Franche-Comté.


Le débat qui suivra aura pour thème:l'égalité salariale, comment y parvenir?


Avec le choix de ce documentaire, la section PCF du Grand Chalon veut rendre hommage à toutes «ces femmes invisibles, celles qui triment pour de maigres salaires, qui vivent la précarité dans notre département qui se désertifie de ses services publics, femmes qui relèvent la tête pour contester un ordre établi qui les méprise et ne leur offre pas le bonheur».


«Malgré 11 lois pour l'égalité professionnelle en France, malgré le fait d'être plus diplômées que les hommes, les inégalités de salaires sont de 25% en moins pour les femmes. Leur travail continue d'être disqualifié: Les femmes sont souvent assignées à des tâches stéréotypées, et leurs voix peu entendues, voire raillées. Elles sont les premières concernées par la précarité: temps partiels, déroulements de carrières moindres, métiers moins valorisés, majoritairement en retrait à l'arrivée des enfants...tout en effectuant l’essentiel des tâches domestiques

Alors l'égalité, c'est pour quand?».


Informations pratiques
Entrée gratuite — participation libre.

 

 


Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche