Chalon sur Saône

CORONAVIRUS - 150 contraventions dressées en 24h à Chalon sur Saône !

Face à une somme d'inconscients, l'heure à la répression... et fort heureusement !

Finalement, on ne sait pas trop comment le dire ! Ne sortez pas de chez vous... en dehors d'une demi-heure à une heure par jour afin de faire vos courses ou pour vous dégourdir les jambes. Seuls les gestes barrières permettront de stoper l'épidémie ! Rappelons qu'il n'existe aucun médicament, ni vaccin face à ce virus ! Alors celles et ceux qui considèrent que le confinement et le beau temps sont les atouts idéals pour se balader en amoureux, rentrez chez vous ! En l'espace de 24h, 150 PV ont été dressés à Chalon sur Saône et disons-le franchement le montant facturé n'est pas encore assez élevé ! Gilles Platret a tenu à tirer la sonnette d'alarme en interdisant plusieurs lieux publics chalonnais faute aux inconscients en tout genre.

"Je tire la sonnette d’alarme !

Nous devons collectivement, par tous les moyens, empêcher la propagation du virus, dont le mal est en train de s’étendre.

Les infractions aux règles du confinement ou leur contournement sont beaucoup trop nombreux. En 24 heures, les polices nationale et municipale de Chalon ont dû dresser 150 contraventions.

Face à cette situation, je viens de signer un arrêté interdisant dès à présent toute circulation piétonne et cycliste :
. dans l’ensemble des parcs et des jardins de la ville
. sur les berges et les quais de la Saône (y compris la Coulée verte, l’esplanade et les marches du Port Villiers)
. sur la presqu’île et autour du lac des Prés Saint-Jean
. sur les voies vertes.

Je rappelle à chacune et à chacun que la dérogation au confinement ne peut porter que sur :
. des déplacements professionnels
. des achats de première nécessité
. des motifs de santé
. des motifs familiaux impérieux
. des déplacements brefs, seulement à proximité du domicile, liés à l’activité physique individuelle et aux besoins des animaux de compagnie.

Cette dernière condition exclut totalement de longues promenades, même si le beau temps pourrait inciter à profiter de notre ville.

Cela, nous le ferons une fois que cette période dangereuse sera derrière nous. Mais pour la passer le moins cruellement possible, la règle doit rester celle du confinement.

Par ailleurs, j’annoncerai demain, le temps de les étudier en détail, de nouvelles conditions pour le marché qui s’est tenu ce matin sur le boulevard de la République et qui ne s’est pas montré satisfaisant, les contacts rapprochés entre les clients ayant été bien trop nombreux malgré l’espacement des stands.

J’en appelle à la responsabilité de chacun, c’est grâce à cela seulement que nous sortirons ensemble de cette terrible épreuve".

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche