Chalon sur Saône

Un Chalonnais attire l'attention sur le laxisme d'une frange des propriétaires de chien

Nullement empêcheur de tourner en rond, mais bien plutôt farouche partisan du juste équilibre de par le respect de l’ordre établi, Gérard (prénom d’emprunt suite à son souhait de rester dans l’anonymat) a constaté que le comportement de certains propriétaires de chien, fussent ces derniers classés comme potentiellement agressifs, laissait parfois à désirer. De là à ce que bon maître engendre bon chien, il n’y a qu’un pas à franchir avec de la bonne volonté…

 La prise en compte des devoirs, et rien d’autre

Gérard ne se veut pas anti-chien, ni donneur de leçons. Seulement la foi d’anticiper un éventuel incident le tenaille, étant du genre à brandir l’allégation : »Mieux vaut prévenir que guérir ». Chalonnais depuis vingt-trois ans, le lanceur d’alerte tient toutefois un discours modéré : »Concernant les chiens en général je n’ai pas d’animosité particulière. Je cours beaucoup sur Chalon et ses environs, et je regrette simplement que les propriétaires ne soient pas plus vigilants avec leur chien, quelle que soit la race. Cela ne gêne pas qu’ils soient en liberté lorsqu’il n’y a personne, mais j’estime que le maître devrait au moins rappeler le chien lorsque des gens se rapprochent. Et lorsque l’animal fait partie des chiens typés dangereux, cela devient une obligation pour moi, d’autant plus qu’il me semble qu’ils doivent être tenus en laisse, comme tous les autres chiens, et surtout être équipés d’une muselière. Au niveau des races je ne fais pas attention, la seule chose qui m’interpelle, c’est vraiment la recrudescence des chiens du type Pitbull depuis un an, et qui sont souvent non équipés alors qu’ils présentent une dangerosité», considère-t-il.  

 

Ce qu’il préconise n’a rien de révolutionnaire, ses propos sont frappés au coin du bon sens

« Les propriétaires sont à l’image de notre société, il y en a qui sont respectueux des autres, et d’autres qui s’en soucient moins. Mes attentes sont claires, il faudrait que les nouveaux propriétaires reprennent conscience que ces chiens de catégorie 1 sont considérés comme dangereux, et qu’ils se doivent de respecter les obligations : être déclarés, tenus en laisse comme tous les autres, être équipés de la muselière. Et il faudrait que les contrôles reprennent vis-à-vis des maîtres, sinon nous risquons d’être vite confrontés aux différents drames que l’on a connus par le passé avec ce type de chien. « 

 

Une missive envisagée à destination du maire

« Pour que les pouvoirs publics soient un peu plus vigilants face à ce problème », Gérard se déclare prêt à écrire un courrier au premier magistrat de la cité de Niépce. A suivre…

                                                                                                Michel Poiriault

                                                                                                [email protected]

Annonces