Cinéma

«La Femme des steppes, le flic et l'œuf», ce sont les Chalonnais qui en parlent le mieux

Jeudi soir, la Bobine donnait rendez-vous au Mégarama Axel pour «La Femme des steppes, le flic et l'œuf», le dernier film du Chinois Wang Quan’an qui nous transporte dans l'immensité des steppes mongoles. Réactions des Chalonnais recueillies par Info Chalon.

Hier, l'association Chalonnaise pour le cinéma, La Bobine, donnait rendez-vous pour deux projections de «La Femme des steppes, le flic et l'œuf» (2020), dernier film du réalisateur chinois Wang Quan’an.


Ainsi à 19 heures et 21 heures, les cinéphiles Chalonnais qui se sont rendus au Mégarama Axel ont pu plonger dans la vie d'une bergère aussi courageuse que maline qui vit au beau milieu de la steppe mongole.


Cette fois, ce n'est pas Chantal Thévenot, la présidente de l'association, qui en a fait la présentation mais Edgard Virlogeux, grand connaisseur du cinéma asiatique.


Justement, les Chalonnais, qu'en ont-ils pensé? Info Chalon est allé à la rencontre des spectateurs...


«J'ai trouvé que c'était intéressant, qu'il y avait des paysages remarquables», nous dit Pierre Perraudin.


«J'ai beaucoup aimé les paysages même si j'ai trouvé qu'il y avait beaucoup d'insistance sur les levers et les couchers de soleil», nuance, de son côté, Pierre Chaumont avant de céder la parole à sa femme, Christiane : «j'ai beaucoup aimé la scène entre le feu et le chameau, c'était vraiment beau! La lumière, c'était très très beau».


«Je pense que du bien de ce film! Les paysages, l'histoire et de belles images! Je trouve qu'elle est très maline, cette petite dame!», nous indique Anne Passerat.


«J'ai adoré! J'ai trouvé ça sublime. C'était plein d'humour, de compassion et en même temps, elle est intelligente cette fille!», déclare à son tour, Françoise Villière.


Si le film a reçu la Montgolfière d'or au festival Les 3 Continents de Nantesn, en 2019, et que la majorité des spectateurs Chalonnais, comme les cinq interrogés, a aimé. Il y a toutefois, quelques voix dissonantes, à l'instar d'une autre Françoise : «Ils sont tous présentés de façon ridicule! J'aurais aimé avoir de l'empathie pour eux mais le réalisateur ne nous permet pas d'en avoir! Ils sont ridicules, les policiers, tout ça... J'ai trouvé le film ennuyeux, du début à la fin, et, à plusieurs moments, j'ai voulu quitter la salle! Et les paysages, je m'attendais à mieux et même ce rayon rose là... c'est pas ça, je veux dire! Bon, ça sera mieux une autre fois!».


Voilà qui est dit!


En attendant, 117 personnes se sont rendues aux deux projections de «La Femme des steppes, le flic et l'œuf».


Prochain film proposé par La Bobine, jeudi 24 septembre, à 19 heures et 21 heures, au Mégarama Axel, pour «Ondine» (2019), un film allemand réalisé par Christian Petzold, sorte de conte de fées moderne qui nous immerge avec élégance et sobriété dans le monde des mythes et sur les traces d'une héroïne amoureuse qui n'a de cesse de fuir la malédiction.

 

 

Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche