Chalon sur Saône

L'Université Populaire du Chalonnais s'installe Rue de Thiard

Avec plus de 720 inscriptions, l'année dernière, l'Université Populaire du Chalonnais ne pouvait plus accueillir, dans de bonnes conditions, ses adhérents au sein de ses locaux de la Rue Rougeot. Aussi, malgré la situation sanitaire difficile, l'association s'est installée Rue de Thiard, dans des locaux à la mesure des attentes de tous les participants à ses activités. Vendredi après-midi, c'était l'inauguration des nouveaux locaux. Plus de détails avec Info Chalon.

Ne cherchez plus l'Université Populaire du Chalonnais (UPC) au 5 Rue Rougeot!


En effet, l'institution vielle de 32 ans a acquis de nouveaux locaux au 40 Rue de Thiard, en lieu et place d'un magasin de matériel médical, fermé il y a 15 ans.


La saison 2019-2020 a permis de battre le record annuel d'adhérents avec 720 adhésions, l'UPC se devait de les accueillir dans les meilleures conditions de confort et de sécurité.


«L'exiguïté de nos locaux de la Rue Rougeot et les contraintes liées à l'occupation des salles prêtées par la municipalité de Chalon ne nous ont pas laissé la possibilité d'une reprise, malgré la fin du confinement», nous explique Joseph Sassonia, le président de l'UPC.


Dans les nouveaux locaux, l'association a pu aménagé 6 salles de cours, 2 grandes salles de sport et de grands espaces d'attente sur 420 mètres carrés.


Ponthus, Marguerite, Hilaire, Émiland, Abigaïl et Vivant...


Comme vous l'avez certainement remarqué, chacune des salles de cours portent le prénom d'une personnalité Chalonnaise qui a fait l'Histoire de notre ville et contribué à la culture (le «h» en plus pour Pontus [de Tyard]).


«Malgré le confinement, on a fini dans les temps en respectant les délais (...) Il reste une centaine de mètres carrés à prévoir pour de futurs activités», précise le président de l'association.


Au programme de cette nouvelle saison, une trentaine d'ateliers.


Des ateliers linguistiques (allemand, anglais, arabe, chinois, espagnol, français - langue étrangère, grec ancien, italien, portugais et russe), des ateliers techniques (aviation, informatique, formation numérique et voix), des ateliers culturels (écriture art thérapie, la relation à l'autre s'apprend, l'équilibre relationnel, œnologie) et des ateliers bien-être (biodanza, gymnastique douce, méditation, pilates body zen, sophrologie relaxation, yoga, hatha yoga, nidra et raja yoga, purna yoga intégral et yoga vinyasa).


Attention, toutefois, le nombre de places pour chaque activité est limité.


«Pour cette année 2020-2021, nous avons voulu vous proposer de nombreuses activités, parmi lesquelles certaines sont nouvelles, centrées sur le bien-être psychologique, relationnel ou corporel, ou encore sur la formation numérique adaptée aux besoins de chacun», poursuit Joseph Sassonia.


Avant d'ajouter :


«Tout au long de l'année, nous pourrons également vous proposer de nombreux rendez-vous informatifs ou de convivialité».


Vendredi 25 septembre, à 18 heures, l'UPC inaugurait ses nouveaux locaux, en présence des animateurs et de nombreux invités dont Gilles Platret, le maire de Chalon-sur-Saône.


Parmi les membres de l'équipe d'animation en charge de l'administration de l'Université Populaire Chalonnaise, chargée d'accueillir les invités, citons Odile Laroche, secrétaire de l'association, Roger Delarche, le vice-président, Michèle Bonnin, la trésorière, Martine Bidalot-Malguy, Roger Perrier, Pierrette Thevenard et Richard Beczkowski.


Lors de son discours, le président a commencé par remercier l'équipe, la municipalité et les artisans mais aussi le Crédit Mutuel, dont le chargé de clientèle a d'abord été «surpris par la demande car il avait pas du tout l'habitude que des associations avec un tel projet et qui demandait autant d'argent».


Si l'UPC louait Rue Rougeot, là il s'agissait d'acheter les locaux.


«Sans aucune discussion», la banque lui a accordé un prêt «encore une fois, avec enthousiasme». Un prêt «avec une assez grosse importance».


«Se sentir soutenu, cela a été déterminant pour nous lancer dans cette opération», déclare à ce sujet, le président de l'UPC, soulignant «l'enthousiasme du maire».


La vente des locaux a été signée le 10 avril, en plein confinement, via des procurations.


«L'UPC poursuit 3 buts : la rupture de l'isolement, (...) pour des compléments de formation (...) et la recherche du bien-être», indique Joseph Sassonia.


«C'est une très belle réalisation (..) J'ai vu des choses qui m'ont fait plaisir : le nom de baptême des salles qui font honneur à cette grande histoire culturelle de Chalon, ces grands personnages qui ont marqué la vie de notre cité (...)», déclare, à son tour, le maire.


«Oui, c'est une belle aventure! C'est d'abord une bonne nouvelle pour la ville de Chalon (...) Je vous souhaite cette réussite. Je sais que le partage est la notion fondamentale de votre Université», poursuit l'édile qui soulignait l'intérêt de l'UPC dans la lutte contre l'isolement.


Avant d'ajouter :


«C'est pourquoi il est bon que des projets comme celui-ci sortent de terre».


Une inauguration ponctuée par un concert de «Muses et Plus», avec les sopranes, Laure Chanelet et Anne Nomblot et la pianiste, Mathilde Verguet.


Au programme de ce petit concert, «El Desdichado»* de Camille Sant Saens, «La Pesca» de Gioachino Rossini et «Prenderò quel brunettino» de Wolfgang Amadeus Mozart.


Si l'année dernière, ils étaient 720 à s'inscrire, l'objectif de l'Université Populaire du Chalonnais est d'atteindre les 750 adhérents. Pour l'heure, 460 personnes se sont inscrites.


«Il en faudrait 290, 300 de plus pour être en équilibre. L'association a beaucoup investi pour bien vous accueillir, il est donc indispensable que vous voyez encore plus nombreux à venir nous rejoindre», conclut le président de l'UPC.


Étaient également présents à l'inauguration, Amelle Deschamps, adjointe au maire en charge des affaires scolaires, Évelyne Lefebvre, adjointe au maire en charge des espaces verts et du développement durable, John Guigue, adjoint au maire en charge de la relance du commerce et de l'animation, Maxime Ravenet, adjoint au maire en charge du monde associatif et du développement de la e-administration, Serge Rosinoff, conseiller chargé de mission Mémoire et monde patriotique, Paul Thebault, conseiller chargé de mission Suivi des délégations de service public et commission de sécurité, Benoît Morgante, conseiller chargé de mission Suivi de la rénovation de la salle Marcel Sembat et du Clos Bourguignon, Françoise Vaillant, conseillère chargée de mission Création du permis de végétaliser en pied d'immeuble, Monique Brédoire, conseillère chargée de mission Développement des actions pour le bien-être animal en milieu urbain, le Père Stéphane Boyer, président de l'ASTI, Chantal Thévenot, présidente de La Bobine, et Janick Leconte, président de Chefs op’ en Lumière, pour ne citer qu'eux.


* «Le Malheureux» en espagnol.

Adresse :
Université Populaire du Chalonnais
40 Rue de Thiard
71100 Chalon-sur-Saône

Horaires :
Du lundi au jeudi, de 15 heures à 18 heures
Vendredi, de 15 heures à 17 heures 30
Fermé les week-ends et pendant les vacances scolaires.

Contact :
Tél. (fixe) : 03.85.48.18.09
Adresse électronique (e-mail) : [email protected]
Site Internet : upc71.org


La fibre n'étant installée que le 27 octobre, l'association ne peut vous répondre pour le moment ou alors laissez un message sur le répondeur.


Informations supplémentaires :
Cotisation : 30 euros.
Réduction de 30% (25 euros) pour les personnes en situation de handicap et les demandeurs d'emploi sur justificatif.
Lieu accessible PMR.

 


Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche