Chalon sur Saône

Grève au Géant Casino de Chalon-sur-Saône

Des salariés du Géant Casino de Chalon-sur-Saône faisaient grève ce vendredi 16 octobre. Ils dénoncent le manque d'effectif, qui a selon eux des répercussions sur les conditions de travail.

Du renfort et plus vite que ça!


C'est le message ce vendredi des salariés en grève du Géant Casino de Chalon-sur-Saône, situé sur la zone commerciale de la Thalie.


Inquiets pour leur avenir, ils dénoncent le manque criant d'effectif qui a, selon eux, des répercussions sur leurs conditions de travail.


«Depuis plusieurs mois, les salariés Casino et leurs familles vivent dans l'incertitude du lendemain, les effectifs se réduisent à grande vitesse, cela se traduit par des ruptures ou des rayons mal approvisionnés, peu de caisses ouvertes avec des queues interminables, un manque de personnel criant et des clients qui fuient notre magasin», dénonce, Yannick Chaumard, secrétaire général CGT Géant Casino de Chalon-sur-Saône.


Pour Françoise Givry, déléguée FO Géant Casino de Chalon-sur-Saône, «plus les bénéfices augmentent, plus les salariés s'effondrent... c'est inacceptable!»


En grève depuis 5 heures du matin, les salariés du magasin déplorent le manque de service à la clientèle.


La principale raison invoquée: le manque de personnel.


«Sans oublier la fermeture de la poissonerie et la disparition des intérimaires», précise le responsable CGT.


Ce dernier nous explique qu'aujourd'hui, 35 % de l'effectif du magasin n'est pas présent. Les principales causes avancées sont les arrêts maladie ou le repos.


Dénonçant des conditions de travail qui, selon eux, se dégradent «aussi vite que les bénéfices de l'entreprise augmentent», les grévistes sont contre la réduction du personnel pour laisser place à l'automatisation des caisses, la fermeture des rayons à service ou le recours à des contrats précaires sur le dimanche et les jours fériés.

 


De plus, ils exigent des remplacements pour les arrêts maladie et les départs en retraite, «à hauteur du besoin» et veulent de la reconnaissance «pour le travail des salariés».


«La CGT restera vigilante et n'hésitera pas avec les employés, à appeler à d'autres actions si nécessaire!», met en garde Yannick Chaumard.

 

 

Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche