Châtenoy le Royal

Un franc succès pour la porte ouverte de la Ferme de Corcelle

Peinture aquarelle, laines, tissus, zinc, plexiglass, métal, papier et crayons pastel se sont retrouvés pour ravir encore une fois les nombreux visiteurs de l’̏ Exposition Portes ouvertes˝ de la Ferme de Corcelle

Il y avait comme un air d’inauguration tout en simplicité ce vendredi après-midi à la Ferme de Corcelle avec la visite de Vincent Bergeret Maire de la commune accompagné d’Isabelle Haubensack Adjointe à la culture pour l’ouverture de L’ ̏ Exposition Portes ouvertes˝ organisée par Arlette Pascal et Jean-Noël Launay.
Durant ce week-end de nombreux visiteurs sont venus à la rencontre des artistes intervenants. Ils ont pu admirer les œuvres ces artistes, les techniques utilisées et le travail des élèves du Pastel.
Deux de ces élèves, adhérentes à l’association depuis plusieurs années, expliquent leur parcours :
Frédérique :
 « J’ai commencé il y a 4 ans comme élève aux cours d’Arlette, elle m’a fait découvrir les différentes manières de peindre dont la technique du Pastel. J’ai tout de suite accroché pour ce style de peinture et maintenant cela fait 1 an que je suis les cours de Thierry à raison d’une fois par mois. Je fais aussi partie des membres du bureau de l’association. »

Dominique :
« J’ai été élève d’Arlette pendant 4 ans où j’ai vu une grande diversité de techniques de peinture et je me suis tournée vers le Pastel sec par goût parce que j’aime beaucoup travailler au crayon et le Pastel sec est le plus proche. Cela fait 1 an que je prends des cours avec Thierry. Le premier cours débute par une grosse présentation technique dont le bon choix des matériaux qui constituent les bâtonnets de couleurs ».

Info Chalon : Pouvez-vous nous en dire plus sur le pastel sec ?
Dominique : « C’est un bâtonnet de couleur utilisé en dessin. Il est composé de divers matériaux fortement comprimés, les pastels secs (tendres ou durs) ne contiennent pas de produits gras. »

Frédérique ajoute : 
« C’est un produit lourd et, quand on l’utilise, le surplus tombe dans une gouttière placée sur le chevalet, c’est la différence avec la craie qui s’effrite en poussière. Avec les bâtons de pastel il ne faut pas avoir peur de se salir les doigts. »
Ces trois jours ont permis aux feuilles proposant les divers cours de bien se colorer d’inscriptions.
Très belle seconde vie qu’ont su donner, Arlette et Jean-Noël, à ces bâtiments agricoles en créant un lieu propice à l’art où se rencontrent artistes, élèves et parfois comme ce week-end simples visiteurs.

Retour en images sur cette exposition

Annie Maugey : aquarelle et encre avec en toile de fond le bois empilé

 

Nathalie Martin : gravure dans son petit atelier aménagé pour l’occasion

 

Thierry Eps : technique du pastel sec à son chevalet

 

Bernadette Grozelier : art textile et ses magnifiques œuvres en laine

Arlette Pascal : carnet de voyages, croquis en extérieur, (très sollicitée de toute part)

C.Cléaux

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche