Cinéma

Retour sur la soirée «Pour Sama» au Mégarama Axel

Hier, au Mégarama Axel, était diffusé «Pour Sama», long-métrage qui nous plonge dans le quotidien d'habitants de la ville syrienne d'Alep, assiégée et impitoyablement bombardée sans relâche par le régime de Bashar al-Assad et l'aviation russe. Ce film sur le conflit qui ravage ce pays du Moyen-Orient, profondément meurtri dans sa chair et en proie au chaos, était projeté par La Bobine, dans le candre du festival Télérama, était suivi d'un débat. Plus de détails avec Info Chalon.

Le cinéma Mégarama Axel proposait, lundi soir, à 19 heures 30, la diffusion de«Pour Sama»réalisé par Waad al-Kateab et Edward Watts, un documentaire proposé par La Bobine, l'association Chalonnaise des mordus du 7ème art présidée par Chantal Thévenot, dans le cadre du festival Télérama.


Sous les bombardements, la vie continue
Synopsis:Waad al-Kateab est une jeune femme syrienne qui vit à Alep lorsque la guerre éclate en 2011. Sous les bombardements, la vie continue. Dès le début de la bataille d’Alep en juillet 2012, elle filme au quotidien les pertes, les espoirs et la solidarité du peuple d'Alep. Waad et Hamza, son mari médecin, sont déchirés entre partir et protéger leur fille Sama ou résister pour la liberté de leur pays.


Ce film a reçu le prix Télévision remis par Amnesty International lors du prix Bayeux Calvados des Correspondants de Guerre 2017, l'Œil d'or du Festival de Cannes 2019, le Hitchcock coup de cœur au Dinard Film Festival 2019, le prix du meilleur documentaire européen du festival international du film de Berlin 2019, le Grand prix et prix du public du festival War On Screen de Châlons-en-Champagne 2019.


À partir de janvier 2016, les images que tournait Waad ont été diffusées sur la chaîne britannique Channel 4, sous la forme d’une série intitulée «Inside Aleppo».


La projection du film, présenté par Janick Leconte, président de l'association du Festival Chef Op' , était suivi d'un débat avec Akram Kachee, enseignant spécialiste des questions syriennes et originaire d'Alep et qui vit en France depuis 1997.


Ce débat avait pour but d'éclairer le public sur le conflit qui ravage encore ce magnifique pays du Proche-Orient. Plusieurs thématiques ont été abordées comme les débuts de la Révolution et son évolution sur la période 2011-2016, la montée de groupes islamistes radicaux, la vie quotidienne à Alep, capitale économique de la Syrie, les réactions de la population et des combattants, les souffrances de la population syrienne, les conséquences sur la situation actuelle de la Syrie.


Parmi les spectateurs, se trouvaient des réfugiés syriens du Chalonnais comme Assad, lui aussi originaire d'Alep ou Fouad Alsoufi, issu de la bourgeoisie de Homs, une autre ville martyre écrasée par le régime de Bashar et capitale de la révolution.


Installé depuis 3 ans à Chalon-sur-Saône, Fouad reconstruit petit à petit sa vie, il travaille actuellement chez Daunat et aimerait ouvrir un restaurant de spécialités syro-libanaises et levantines dans notre ville.


La soirée fut une réussite, car toutes les places pour ce film, qui totalisera 274 entrées, se sont vendues très rapidement.


Impressionnant et essentiel avec des scènes, des propos ou des images qui peuvent heurter la sensibilité des spectateurs, «Pour Sama» éclaire la nécessité d’empêcher le déroulement de conflits où les civils sont pris en otages ainsi que l'oubli des crimes qui se sont produits et sont encore largement perpétrés en 2020.

 


Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche