Cinéma

Le Rise Festival prend pour la première fois ses quartiers mercredi à Chalon-sur-Saône

Le Rise Festival propose, mercredi 4 mars, une sélection des meilleurs films internationaux sur la pêche à la mouche, au Mégarama Axel. Cette 10ème édition se tient pour la première fois à Chalon-sur-Saône. Plus de détails avec Info Chalon.

ll y a tout juste dix ans, l'aventure du Rise Festival débutait modestement en France avec une modeste projection au Puy-en-Velay (Haute-Loire), lorsque le Club Mouche de la Haute Vallée de la Loire répondit dans un anglais approximatif à un courriel de Gin-Clear Media, société néo-zélandaise de production de films de pêche.


En dépit d'une programmation initiale 100 % anglophone, le succès fut au rendez-vous.


Grâce à la mise en place de partenariats et au travail acharné de bénévoles unis par la même passion, le Rise Festival pris son envol, se développant durant les 5 années qui suivirent cette session inaugurale auvergnate, et se forgeant une solide réputation qualitative dans le milieu de la pêche.


Déployé non seulement en France métropolitaine, le festival couvre également la Suisse, la Belgique jusqu'à l'archipel français au sud de l'île canadienne de Terre-Neuve de Saint-Pierre-et-Miquelon!


Plusieurs éléments expliquent cette reconnaissance : un bel état d’esprit, une vraie force de sensibilisation au travers de magnifiques images et un vecteur d’éducation auprès des plus jeunes.


Si nous devions résumer en quelques lignes le Rise Festival, avec son état d'esprit spécifique de partage, d'amitié, de découverte et de respect, une projection cinématographique significative des plus beaux films de pêche à la mouche «respectueuse et durable», célébrant la qualité de l'environnement, cette manifestation vise aussi à sensibiliser à la nécessaire protection des milieux naturels dans lesquels évoluent les pêcheurs, notamment les milieux aquatiques, serait peut-être la formule la plus adéquate.


Comme dirait Pierre Monatte, pêcheur et réalisateur, membre de l'équipe organisatrice de ce festival pour l'Hexagone, PM Productions, il s'agit d'«éduquer au travers d'images des plus belles rivières et des plus beaux poissons du monde dans l'espoir utopique que nos rivières préférées puissent un jour retrouver leur lustre d'antan».


C'est d’ailleurs pour cela que l'essentiel des films portent sur la pêche à la mouche, mais aussi la qualité de l'eau et, bien sûr, le «no kill», c'est-à-dire le refus de la mise à mort du poisson — une pratique développée par les pêcheurs sportifs américains au cours du XXème siècle d'abord pour les salmonidés, puis pour d'autres espèces, de plus en plus utilisée en Europe , notamment dans les zones polluées où la consommation des poissons est interdite ou déconseillée.


Pour la 1ère fois à Chalon-sur-Saône, organisé conjointement par Gin-Clear Media, PM Productions et l'Éphémère de Bourgogne, le Rise Festival, qui fête cette année sa 10ème édition, prend ses quartiers au Mégarama Axel, mercredi 4 mars, à 20 heures, pour 8 courts métrages, soit plus de 2 heures de projections.


Pour espérer faire partie de la sélection du Rise Festival, le film doit être libre de droit, produit par un ou des indépendants, ne pas être un film publicitaire, ne pas provenir d'un réseau de distribution commerciale, ne pas avoir fait l'objet d'une diffusion auparavant et ce peu importe son origine géographique.


Si, jusqu'à présent, l'événement est centré sur la pêche à la mouche, depuis 2018, ce dernier s'est ouvert à d'autres formes de pêche tant qu'elles respectent l'environnement.


Info Chalon a interrogé Éric Bouteiller, membre de l'Éphémère de Bourgogne, sur les raisons qui ont poussé à faire de Chalon-sur-Saône, une nouvelle étape de la tournée du festival.


«Depuis quelques années, en tant que passionné, j'allais à la session de Dijon. Je me suis dit qu'il était dommage qu'une ville comme Chalon-sur-Saône, ville de pêche, avec de nombreux pratiquants ne puisse pas faire partager ce merveilleux moment autour de notre passion, même si la pêche à la mouche n'est pas prédominante dans cette région En effet ce sont surtout la pêche au coup, la pêche des carnassiers et de la carpe qui dominent la pratique halieutique dans le Chalonnais», nous explique ce véritable passionné.


Avant de rajouter :


«La pêche à la mouche était surtout destinée à la pêche de la truite jusqu'à il y a une dizaine d’années, aujourd’hui les pêcheurs sportifs s'adonnent à cette technique sur beaucoup d'espèces, le brochet, la carpe, le silure, etc. Il est donc intéressant de présenter ce festival afin de générer des vocations de pêcheurs à la mouche. Le public souhaité ne s'arrête donc pas uniquement aux seuls moucheurs mais peut toucher l’ensemble des pêcheurs, quelques soit leur technique. Puis j’ai été contacté par Anthony Thomas, pêcheur de carnassiers à la mouche, travaillant au rayon pêche de Décathlon qui partageait mon envie de diffuser le festival sur Chalon, l’aventure était lancée!»


10ème édition du Rise Festival, Fly fishing film festival, mercredi 4 mars, à 20 heures, au Mégarama Axel, à Chalon-sur-Saône.


Informations pratiques
Possibilité de commander sa place sur www.rise-festival.fr ou de l'acheter sur place.
Gratuit pour les moins de 16 ans.

 

 


Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche