Culture

Vendredi c'était initiation à la calligraphie japonaise à la Maison de quartier des Aubépins

Vendredi, à la Maison de quartier des Aubépins, rimait avec initiation à la calligraphie japonaise. Un cours dispensé par Japon-sur-Saône. Plus de détails avec Info Chalon.

Vendredi, de 14 heures à 16 heures, la salle Éclispe de la Maison de quartier des Aubépins s'était métamorphosée en salle de cours de japonais avec Joëlle Peiffert, présidente de Japon-sur-Saône.


Il s'agissait de la dernière animation de «Le Japon s'invite aux Aubépins», proposée par cette association culturelle franco-japonaise locale, en collaboration avec la Maison de quartier des Aubépins, dans le cadre de sa semaine thématique consacrée au Pays du Soleil Levant.


Gilles Platret, maire de Chalon-sur-Saône, a rendu visite à ces élèves d'un jour et s'est même essayé à la calligraphie japonaise. Si un discours en japonais ou un jumelage avec une quelconque ville de cet archipel ne sont pas encore à l'ordre du jour, le édile sait désormais écrire le mot NihonJapon» en japonais, littéralement «Soleil Levant») grâce à Joëlle.


Reçu par Aurélie Nguyen, la responsable de la maison de quartier et une partie de son équipe, le maire a pu goûter à du thé vert aromatisé aux fleurs de cerisier du Japon et à des mochi*.


Nul doute que cette invitation au voyage a plu aux habitants du quartier venus s'essayer au furoshiki, le manga, l'origami, l'ikebana, la cuisine et la calligraphie japonaise.

 


* Préparation à base de riz gluant, de sucre et d’eau, le mochi, d'origine chinoise, est une pâtisserie en forme de boulette. Traditionnellement, les mochi sont dégustés en accompagnement de thé matcha, lors de la cérémonie du thé au Japon appelée chanoyu. Principalement fourré à l’anko, pâte de haricots rouge sucrée, la saveur douce du mochi venait atténuer l’amertume de la boisson.

 

 

Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche