Grand Chalon

- 3000 habitants pour la Communauté Creusot-Montceau ... + 1500 pour le Grand Chalon

L'INSEE vient de publier l'évolution de la population arrêtée au 1er janvier 2017. En Bourgogne-Franche Comté, seuls les départements de Côte d'Or et du Doubs gagnent des habitants. La Saône et Loire a perdu entre 2012 et 2017, 1444. habitants.

Alors que la Saône et Loire a perdu 1444 habitants entre 2012 et 2017 selon les derniers chiffres publiés ce lundi par l'INSEE, les agglomérations de Chalon sur Saône et Mâcon peuvent se prévaloir d'un gain d'habitants. Un gain qui reste à relativiser toutefois compte tenu de l'extension au 1er janvier 2017 à 51 communes pour le Grand Chalon. Il n'en demeure pas moins que les deux agglomérations qui dynamisent la Saône et Loire sont les seules à afficher des compteurs positifs. La Communauté Urbaune Creusot-Montceau perd 2985 habitants et le Grand Autunois Morvan 1334 habitants. En Bourgogne-Franche Comté, c'est à nouveau Dijon Métropole qui accumule les recettes avec + 7152 habitants. A noter que la région Bourgogne-Franche Comté figure à la 15e place des régions en terme de dynamique démographique avec un solde négatif de - 5391 habitants. 

Chalon sur Saône engrange +532 habitants entre 2012 et 2017

En Saône et Loire, les communes de Chalon sur saône (+532), Mâcon (+721), Paray le Monial (+160), Charnay les Mâcon (+ 502), Saint Rémy (+ 163), Châtenoy le Royal (+ 106), Saint Marcel (+ 117), Cluny (+ 118), la Chapelle de Guinchay (+242) et Givry (+41) bénéficient d'un solde positif. Inversement, Le Creusot perd 944 habitants, Montceau les Mines (-558), Autun (-834), Saint Vallier (-246), Digoin (-302), Gueugnon (-375), Louhans (-96), Blanzy (-335 habitants), Tournus (-304), Chagny (-114), Montchanin (-277), Bourbon Lancy (-260), Chauffailles (-110). 

Laurent Guillaumé

Source INSEE 

Annonces