Grand Chalon

Sébastien Martin se félicite "de l'attractivité du Grand Chalon qui profite à tous"

Le Président du Grand Chalon a confié sa satisfaction à info-chalon.com à l'heure de la publication des chiffres de l'INSEE. Alors que la Saône et Loire perd 5000 habitants, le Grand Chalon en gagne 1500.

Alors qu'info-chalon.com relativisait quelque peu la croissance démographique du Grand Chalon entre 2012 et 2017 avec l'agrandissement à 51 communes, Sébastien Martin, Président du Grand Chalon a tenu à préciser que les chiffres donnés par l'INSEE étaient à périmètre constant. Précision somme toute utile pour bien caractériser la hausse de la population sur l'agglomération chalonnaise.  "Si Arthur Loyd a classé le Grand Chalon comme la 3e agglomération la plus attractive de France dans sa catégorie, c'est aussi la réussite d'un modèle qui trouve écho" précise Sébastien Martin, conscient que les "agglo secondaires" ont un rôle à jouer fondamental, alors que les grandes métropoles souffrent "d'un coût de la vie exorbitant, d'un coût du foncier et des questions de circulation et de mobilité qui interrogent. Les territoires intermédiaires à l'image de celui du Grand Chalon ont une vraie carte à jouer. On peut prendre le relai".

"Chalon sur Saône mais aussi toute l'agglomération qui en profite"

Même si Chalon sur Saône a réussi à profiter de la dynamique démographique, Sébastien Martin a tenu à insister sur le fait que les principales villes de l'agglomération ont profité de cette dynamique. Les villes de Saint Rémy, Châtenoy le Royal, Saint Marcel et même Givry ont gagné des habitants, contrairement à bon nombre des territoires voisins au Grand Chalon. "Cette attractivité a profité à tous, et c'était là tout l'enjeu du PLUI discuté au Grand Chalon".

Laurent Guillaumé

lire l'article précédent sur info-chalon.com 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche