Opinion de gauche

GREVE DU 5 DECEMBRE - Le Syndicat Construction Bois Bourgogne Sud CFDT pointe les "fake news" autour de la journée de mobilisation

Ce communiqué a pour but d’éclaircir toutes les informations qui circulent sur la grève du 05 décembre 2019. Il faut rester prudent sur, ce qui circule sur les réseaux sociaux, ce que disent les hommes politiques qui s’expriment dans les médias et ce que l’on entend dans son entourage professionnel.

 

« Les grévistes seront uniquement des syndicalistes »

FAUX : Le droit de grève est constitutionnel et tous les salariés du public et du privé, les indépendants, les commerçants, les artisans, les agriculteurs, les professions libérales peuvent l’exercer.

 

« Dans la restauration il n’est pas possible de faire grève »

FAUX : Seules quelques professions comme les pompiers, les policiers ou les urgentistes ne peuvent se mettre en grève sans rester « en disponibilité ». Tous les salariés du public et du privé, donc de la restauration et de la grande distribution y compris, peuvent se mettre en grève sur un appel national d’un syndicat.

 

« Si je me mets en grève je serai saqué »

FAUX : Un employeur qui sanctionnerait ou licencierait un salarié s’expose à de très lourdes sanctions.

 

« Si je ne peux pas me rendre à mon travail mon employeur peut m’obliger à prendre un congé ou un RTT »

FAUX : Il vous appartient de décider de vos jours de congés et encore plus de vos jours de RTT. Pour rester dans une relation apaisée avec son employeur, il convient d’en discuter eu préalable pour être d’accord sur ce qui peut être envisagé comme une solution. Le dialogue est recommandé.

 

« Si je ne peux pas me rendre à mon travail je ne serais pas payé »

VRAI : Un employeur n’est pas dans l’obligation de payer lorsque le travail n’est pas accompli. Il ne peut pas en revanche sanctionner un salarié qui ne peut pas se rendre à son travail à cause des gènes occasionnées par une grève.

 

« Il est dangereux d’aller manifester »

FAUX : Les récents évènements ou il y a eu de la casse lors de manifestations sont le fait de casseurs, ou black-blocks qui ne sont pas des manifestants. Les forces de l’ordre doivent assurer la sécurité des manifestants sur les parcours déclarés en préfecture.

 

Et pour finir, un gratin de propos entendus sur les plateaux TV :

« Le 05 décembre est la grève de ceux qui sont contre les régimes spéciaux »

« Les grévistes sont une minorité constituée d’extrémistes »

« Le projet du gouvernement sur les retraites est une réponse faite aux attentes des gilets jaunes »

« La grève du 05 décembre est uniquement celle de la SNCF et de la RATP »

 FAUX : Toutes ces affirmations sont purement fantasques et n’ont aucuns fondements. Ils n’engagent que les hommes ou femmes politiques qui les prononcent. Ce sont bien souvent les propos des partisans de la réforme des retraites qui ne supportent pas que la majorité de français s’y opposent, et de plus sachant qu’un français sur trois est prêt à se mobiliser contre cette réforme (sondage Elabe).

 

Pierre-Gaël LAVEDER

Syndicat Construction Bois Bourgogne Sud CFDT

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche