Opinion de gauche

MUNICIPALES - " Surprise à Chalon sur Saône : Celui qui est encore Maire devient Stéphane PLAZA"

Jeudi 23 Janvier 2020 se tenait le conseil municipal de la ville. Ce conseil municipal a vite glissé en un « one man show » lors duquel le Maire de Chalon sur Saône, Gilles PLATRET, s’est métamorphosé en Stéphane PLAZA dans « Maison à vendre », vantant aux Chalonnais tous les mérites qu’il y aurait à acheter les locaux de la Banque de France.

 

 

Communiqué de presse de Cultivons Chalon

 

Surprise à Chalon sur Saône : Celui qui est encore Maire devient Stéphane PLAZA 

 

Jeudi 23 Janvier 2020 se tenait le conseil municipal de la ville.

Ce conseil municipal a vite glissé en un « one man show » lors duquel le Maire de Chalon sur Saône, Gilles PLATRET, s’est métamorphosé en Stéphane PLAZA dans « Maison à vendre », vantant aux Chalonnais tous les mérites qu’il y aurait à acheter les locaux de la Banque de France.

 

Défilé de photos sur grand écran, présentation de la terrasse et du jardin, description d’un beau volume de 3200 m2 dans lequel investir, le tout à un prix négocié de 1,4 millions d’euros.

Monsieur le Maire, fier de son projet, a su se transformer sous les yeux des Chalonnais en parfait agent immobilier.

 

Oui mais voilà, en bon vendeur de projet qu’il était, Monsieur le Maire a complètement occulté dans sa présentation les frais nécessaires pour la réfection des locaux (fuites, décrépitude des locaux, chauffage au fuel…) évalués à près d’un million d’euros.

 

L’investissement pour la commune est donc de 2,4 millions d’euros…pour un bâtiment dont  aucun usage n’est déterminé ! On dépense et on s’interroge ensuite de l’utilité…

 

Dans la foulée de la retransmission de « Maison à vendre », Gilles PLATRET nous a présenté son deuxième spectacle ! Une envolée lyrique de 45 minutes pour mettre en avant son bilan…

Non pas le bilan de l’année 2019 mais bien celui de son mandat, se plaisant à faire des parallèles entre 2014 et son arrivée à la Mairie et les projections annoncées de 2020.

 

Le Maire, devant les caméras qui diffusaient le conseil municipal, profitait des moyens de la commune pour lancer sa campagne, l’air de rien, afin de briguer un second mandat.

 

Il a tenu un discours rempli de contradictions sur ses chiffres et résultats.

Et suite à la prise de parole de Nathalie LEBLANC, il n’a su que refuser le débat.

« Parler chiffre » est selon lui trop « technique » (i.e.incompréhensible) pour nos concitoyens… Belle considération !

Et un comble lorsqu’il s’agit de discuter du bilan financier et des orientations budgétaires de la ville.

De toute  manière, face aux chiffres, le Maire de Chalon est vite à court d’arguments.

 

Nathalie Leblanc a effectivement su ébranler la trop grande confiance du Maire. 

Elle a mis en avant la réalité des chiffres et démontré à quel point le bilan de ce dernier est loin d’être aussi flamboyant qu'il l’affirme  devant les caméras.

En 2020, la dette est à un niveau identique qu’en 2014. Rappelons qu’en 2014 Gilles Platret s’en était alarmé et avait parlé de faillite et mise sous tutelle. 

Et la capacité de désendettement de la ville a augmenté, passant de 10,8 ans à 12,4 ans. 

Comme l’a indiqué Nathalie LEBLANC, le maire de la ville a bien dégradé les finances de la commune ! "

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche