Opinion de gauche

MUNICIPALES - La section locale des communistes chalonnais appelle à sanction les listes Platret, Dechaume, Rousselot-Pailley et Diop

Communiqué de presse de la section PCF- Grand Chalon

La section PCF du Chalonnais, après avoir appelé et œuvré à l'union des citoyens et forces de gauche dans une seule liste se revendiquant de la citoyenneté, de l'écologie et du social, ne peut que déplorer la division qui se traduit par la présence de trois listes à Gauche.

Considérant que seule l'unité des forces permet la victoire, cette situation, résultat de logiques et d'égo d'appareils, ne peut que conduire à l'échec. Cette stratégie risque de priver pour encore 6 ans les Chalonnaises et Chalonnais de réels changements. Nous le déplorons profondément quand par ailleurs, à Mâcon, un collectif citoyen a pu recevoir le soutien de l’ensemble des partis de gauche.

Une politique communale ambitieuse ne doit pas se limiter à des politiques d’affichage et à du saupoudrage de moyens dans des limites budgétaires en baisse.
Les élus doivent se prononcer et s'engager aux côtés de leurs concitoyens pour exiger une autre répartition des richesses pour augmenter des dotations aux communes et ainsi réduire les inégalités sociales et territoriales.

Nous n'aurons pas une ville « heureuse » avec des chômeurs sans indemnités, des retraités et des travailleurs pauvres, des services publics en ruine...

Nous appelons les chalonnaises et les chalonnais :

  • –  à sanctionner les listes soutenant des politiques de droite de régressions sociales, environnementales et discriminatoires, à savoir, celles de M. Platret, Mme Dechaume, M. Rousselet-Pailley, M. Diop ;

  • –  à interpeller les autres candidats quant à leur position sur la réforme des retraites, le développement des services publics (SNCF, Hôpitaux...) notamment la gratuité des transports, afin d'en apprécier la cohérence, entre mesures nationales et mesures locales, et d’en préciser les sources de financement.

    Indépendamment des résultats, les communistes resteront fidèles à leur principe de rassemblement aux cotés des forces syndicales, politiques et associatives qui luttent pour le progrès social et écologique et contre les discriminations.

    Par leurs actions, à l’image de la mobilisation pour défendre de notre hôpital public, ils continueront à alimenter un débat politique nécessaire pour envisager un changement profond et urgent de notre société, face à la crise sociale, écologique et démocratique du système capitaliste.

    Le 6 mars, à Chalon sur Saône

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche