Politique

MUNICIPALES : vers un second tour le 28 juin, si la situation sanitaire le permet

Et si ils ne sont pas organisés avant l'été, c'est l'ensemble du scrutin qui pourrait être rejoué !

On n'en finit plus d'en parler ! Alors que le premier tour du scrutin a été organisé dans des conditions sanitaires désastreuses, c'est désormais le deuxième tour qui est en jeu. Et il y a urgence du côté du gouvernement même si 85 % des communes ont eu leurs conseils municipaux élus dès le premier tour. Reste qu'il faudra que le Conseil Scientifique valide l'idée d'un deuxième tour en juin car si il joue la carte de l'opposition formelle, c'est l'ensemble du scrutin qui pourrait être rejoué. Un scénario inédit et ubuesque dans l'histoire électorale française. Pour autant, la question de la légitimité d'un grand nombre d'élus est clairement posée. Par exemple, à Chalon sur Saône, le taux de participation était passé en 2014 de 56,20 % à 37,36 % en 2020. Pour rappel, Gilles Platret élu dès le premier tour avait réuni sur sa liste 5007 voix (sur 26000 inscrits) soit 129 voix de plus que Christophe Sirugue en 2014 battu dès le premier tour. C'est dire l'ampleur de la démobilisation autour des élections municipales. 

Disons-le franchement, on voit mal comment la France pourrait se permettre de rejouer le premier tour dans le contexte actuel mais au regard de ces derniers mois, la seule certitude c'est qu'on entre dans une ère pleine d'incertitudes. L'idée de rejouer l'intégralité du scrutin n'étant qu'une simple préconisation du Conseil d'Etat et pas sûr que le gouvernement s'engouffre sur un tel scénario.

Laurent Guillaumé 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche