Saint-Rémy

EHPAD DES TERRES DE DIANE - SUSPICION DE MALTRAITANCE - La Direction du Centre hospitalier précise les choses

Communiqué de presse

 

EHPAD des Terres de Diane

La Direction du Centre Hospitalier William Morey a été alertée sur de possibles dysfonctionnements ou suspicions de maltraitance au sein d’une unité de l’EHPAD des Terres de Diane (Les Cerfs), par trois courriers anonymes émanant de personnels reçus le 15 juillet 2020. Ces courriers ont également été adressés concomitamment aux Maires de Chalon-sur-Saône et Saint-Rémy ainsi qu’aux organisations syndicales.

Le Maire de Chalon a réalisé le jour même un signalement auprès du Procureur de la République, suivi en cela par la direction de l’Hôpital qui a par ailleurs effectué une déclaration d’événement indésirable grave auprès de l’Agence Régionale de Santé et du Conseil Départemental. Une information au Conseil de la Vie Sociale a été faite par courrier dès le 22 juillet 2020.

Une enquête administrative interne a été immédiatement ouverte. A l’heure actuelle, 35 entretiens ont été réalisés avec les agents qui travaillent dans cette unité, des résidents et des familles. Cette enquête administrative est toujours en cours et environ une trentaine d’entretiens sont programmés au mois de septembre.

La direction de l’établissement a pris des mesures conservatoires : sur les 150 professionnels qui travaillent à Terre de Diane, 5 agents ont fait l’objet de mesures de suspension à titre conservatoire à partir du 14 août 2020. Parallèlement, un rappel des bonnes pratiques et des formations de sensibilisation à la bientraitance et de prévention de la maltraitance ont été réalisés pour l’ensemble des agents. Le recrutement en cours d’un cadre de santé viendra renforcer la présence sur le terrain auprès des agents.

L’équipe de direction et l’encadrement veillent à être particulièrement présents auprès des personnels et des familles durant cette période difficile. Un Conseil de la Vie Sociale extraordinaire s’est tenu le 2 septembre 2020 afin d’échanger avec les représentants des familles, des résidents et du personnel sur l’enquête administrative en cours.

La Direction de l’établissement prendra toutes sanctions disciplinaires ou mesures qui s’avéreraient nécessaires au vu des résultats de l’enquête administrative.

La Direction tient également à préciser que la grande majorité des agents des EHPAD du Centre Hospitalier William Morey et de cette unité ne sont en aucun cas visés par ces dysfonctionnements et qu’il est important de souligner leur engagement quotidien auprès des résidents.

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche