Saône et Loire économie

Face à la baisse des prix, la Fédération Nationale Bovine appelle les éleveurs à retenir, au maximum, leurs animaux en ferme !

Communiqué :
Dans le contexte d’épidémie de COVID que chacun connaît, les consommateurs achètent de plus en plus de viandes bovines françaises en grandes surfaces et en boucheries.
Et pourtant, contre toute logique de marché, le prix payé aux éleveurs, lui, continue de baisser !
C’est pourquoi, la Fédération Nationale Bovine a demandé il y a 15 jours, au Gouvernement d’instaurer un prix minimum payé aux éleveurs, à hauteur de leur coût de production. Dans sa réponse, le gouvernement se dédouane de toute responsabilité dans la crise que traversent les éleveurs... et salue, notamment, la mobilisation des enseignes de la Grande Distribution qui, selon lui, « s’inscrivent pleinement dans l’esprit des Etats Généraux de l’Alimentation ».
Face à cette situation – et à l’absence totale de prise de conscience, de la part des pouvoirs publics comme des acteurs de la filière, la section Bovine de la FDSEA s’associe pleinement au mot d’ordre de la Fédération Nationale Bovine, qui appelle aujourd’hui les éleveurs à retenir en ferme, au maximum, leurs animaux.
Cela concerne les génisses et vaches.
Nous espérons à terme constater une augmentation des cotations, dans une situation où les ventes se portent bien (+75% par rapport à 2019 surgelé en GMS entre les semaines 11 et 14, +33% par rapport à 2019 sur les achats de viande hachée réfrigérée).
Dans une filière d’élevage déjà fragilisée par les sécheresses successives et qui peine à voir un impact de la loi Egalim, cette situation aura inévitablement des conséquences économiques pour les exploitations, déjà au plus mal, et encore touchées par le manque de précipitations en ce début d’année.
Même si cela est compliqué pour chacun à mettre en place, nous comptons sur vous pour que à tous les éleveurs qui le peuvent, retiennent aux maximum les animaux, pour enfin faire remonter le prix dans nos exploitations.
Nous souhaitons organiser une réunion téléphonique par Pays très prochainement, avec tous les présidents de syndicat, afin de discuter de la mise en place de ce mouvement et de répondre à toutes les questions que vous pouvez vous poser, mais également pour discuter de la sécheresse et de la charte riverains ZNT. Vous recevrez dans les prochains jours une invitation pour cette réunion.

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche