Chalon sur Saône

Du désert à « la Roche »

En février 2017 Sarah Miannay et Mathilde Bereyziat ont participé au 4L Trophy. Cette course, à vocation humanitaire, a permis aux deux filles alors étudiantes de voyager de Chalon sur Saône jusqu’à Marakkech.

Afin de financer leur projet, les deux aventurières ont dû créer une association : « les gazelles saonoises ». Pour  lever des fonds, elles ont démarché de nombreuses entreprises du bassin chalonnais pendant presque une année. Par souci d’anticipation, elles ont souhaité obtenir plus d’argent que le minimum exigé par l’organisation. Après leur traversée du désert, elles réussissent à finir la course et à rentrer en bourgogne, avec en prime, une 4L en très bon état.

L’argent qu’elles avaient récolté leur a donc suffit, et après la vente de leur 4L, le compte de l’association était encore créditeur. Ainsi, pour poursuivre dans l’état d’esprit de la compétition, elles ont décidé de faire des dons à des associations de Chalon et ses alentours.

La Maison d’Enfants Roche Fleurie, de l’association du même nom, qui accueille et accompagne des enfants confiés à l’Aide Sociale à l’Enfance, organise tout au long de l’année des camps pour les jeunes. Cet été, un groupe  s’est rendu en Lozère pour réaliser un camp multisports. Les gazelles saonoises ayant eu vent du projet  ont décidé de contribuer au plaisir  des jeunes en finançant une activité pendant le séjour.

Ce mardi 11 Septembre, afin de « boucler la boucle », la maison d’enfants roche fleurie, à travers son directeur, Mr Didier BERNARD, des éducateurs et les jeunes, ont accueilli les deux jeunes femmes. Après la diffusion d’une petite vidéo retraçant le camp de l’été, Sarah et Mathilde ont pris la parole pour expliquer aux jeunes leur aventure. Le récit a suscité chez les jeunes et leurs éducateurs quelques interrogations auxquelles les gazelles ont eu plaisir à répondre. Après cet échange d’une heure environ, tout le monde a partagé le verre de l’amitié autour d’un apéritif dinatoire organisé par la « Roche Fleurie ». Les gazelles, intéressées par le lieu qu’elles ont découvert, ont pris le temps de visiter les locaux et continuaient d’échanger avec certains jeunes. 

 

Le lendemain matin, au petit déjeuner, les jeunes discutent : les gazelles « dynamiques » et « enthousiastes », ont laissées de bonnes impressions et données envie de participer à l’aventure.

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche