Les échos du Conseil Municipal de Givry

Samedi matin, le dernier Conseil Municipal de l'année 2020 s'est tenu à la Salle des fêtes de Givry. Il s'est déroulé dans une ambiance beaucoup plus calme que celle que nous avons pu connaître depuis le mois de mai, et la mise en place du nouveau Conseil.

 

Le Conseil a débuté par une minute de silence, en mémoire de Samuel Paty, enseignant assassiné, Valéry Giscard d'Estaing, ancien Président de la République et trois givrotins bien connus sur la commune : Raymond Gonnot, ancien conseiller municipal de 1983 à 1989, Marie-Thérèse Moreau, qui a œuvré pendant 24 ans au sein des services périscolaires de la commune et Jean-Paul Jacob, pompier de la commune pendant 20 ans.

 

Voici les points essentiels qui ont été abordés :

Règlement d'attribution des subventions municipales aux associations :

La subvention ordinaire est attribuée lors du vote du budget par le Conseil Municipal. Son montant est calculé à partir du nombre d'adhérents, du degré de participation des associations aux actions majeures organisées par la commune et de la participation à la vie locale.

L'attribution des subventions exceptionnelles et dérogatoires se fait sur dossier et selon la pertinence du projet.

Sébastien Ragot a rappelé que la commune s'était engagée dans une démarche de soutien des associations avec, en plus du versement d'une subvention, la mise à disposition à titre gracieux de locaux et de matériel, ainsi qu'une mise en valeur, via ses supports de communication, des actions menées par les associations.

Ce point a été voté à l'unanimité du Conseil, les membres de l'ancienne équipe se félicitant du peu de changements apportés à la Convention qu'ils utilisaient.

 

Convention d'occupation temporaire des locaux permanents par les associations :

Là encore, le texte proposé étant très proche de celui utilisé par l'ancienne équipe municipale, le projet a été adopté à l'unanimité et pour une durée de 12 ans

 

Rapport annuel 2019 sur le service de l'eau potable :

Givry est gérée, comme 26 autres communes, par le Syndicat mixte des eaux de Chalon Sud.

En 2019, les tarifs ont augmenté de 2,5% et la consommation a diminué de 2,4%.

Des pertes importantes ont été constatées sur le réseau, ce qui a conduit le Syndicat à décider la réalisation d'importants travaux, qui permettront d'améliorer la qualité du service à l'usager, ainsi que ses performances environnementales.

En 2021, il devrait donc procéder sur Givry au renouvellement des conduites situées rue Pasteur, rue de Dracy, rue de l'Arcy et chemin du Meulenot.

 

Définition des tarifs publics pour 2021 :

Compte tenu de la crise, le Conseil municipal a décidé de maintenir les tarifs publics à leurs valeurs 2020.

Il a aussi décidé de fixer à 10 euros le tarif du miel produit par les ruchers municipaux. Ce tarif correspond au prix le plus bas constaté sur la région et les recettes perçues permettront d'investir dans du matériel apicole.

Enfin, à la demande de la CAF (Caisse d'allocations familiales), la commune doit revoir les tarifs appliqués au Centre de loisirs et à la Passerelle jeunes.

Les tarifs appliqués restent identiques à ceux en vigueur à ce jour, à l'exception de la dernière tranche de tarification, qui est supprimée et qui sera compensée par le versement de la participation de la CAF.

 

Participation communales aux dépenses de fonctionnement des classes maternelles et élémentaires de l'école Notre Dame de Varanges :

Sébastien Ragot rappelle en préambule que la commune est tenue de prendre en charge, pour les élèves domiciliés à Givry, les dépenses de fonctionnement l'école Notre Dame de Varanges, qui est sous contrat avec la commune.

Après de longues négociations, qui ont débuté en avril 2018, un accord est intervenu récemment sur un total de 1 258 euros par élève de maternelle et de 373 euros par élève d'élémentaire, forfaits qui s'appliqueront jusqu'au 31 décembre 2024.

En 2020, ceci reviendra donc pour la commune à verser une dotation de 40 731 euros, pour 22 élèves en maternelle et 35 en élémentaire.

 

Adhésion au réseau des communes forestières :

Givry possède près de 1 000 hectares de forêt, ce qui en fait, selon Sébastien Ragot, « la plus importante du département de Saône et Loire. »

La gestion d'une forêt est complexe et nécessite des capacités d'expertise et de prise décision, qu'une commune a du mal à assurer seule.

Givry va donc adhérer au réseau des communes forestières, qui lui apportera les conseils, informations , formations et appuis nécessaires.

La cotisation annuelle sera de 421 euros, pour des recettes annuelles de ventes de bois de l'ordre de 100 000 euros.

 

Comité participatif :

Pour mémoire, la mission de ce comité, qui sera composé de 20 membres, est d'éclairer le Conseil Municipal, sans se substituer à lui.

Suite à l'appel à candidature, qui a été lancé comme convenu dans le dernier « Givry Info », 26 personnes ont souhaité faire partie de ce comité . Ceci prouve, pour Sébastien Ragot, « l'adhésion à cette démarche et la bonne santé de la démocratie sur le village. »

Il a donc été décidé que les 6 personnes qui ne seront pas retenues dans ce Comité, seront invitées aux débats en tant que membre consultatif.

 

 

 Crédit photo Philippe Rigoreau

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche