CERISIERS A LUX - L'association Sauvons Les Cerisiers répond à Stéphane Hugon, maire de Lux

Réponse de la Présidente de SAUVONS LES CERISIERS DE LUX à M. le Maire de Lux

 

En réponse à M. le Maire de Lux dans l’article d’INFO CHALON du 14 Décembre, je souhaite préciser plusieurs points concernant la lutte pour la sauvegarde des cerisiers : 

J’habite à côté de l’espace des cerisiers et donc je les admire tout au long de l’année et à chaque saison chacun peut découvrir : 

  • la blancheur de leurs fleurs au printemps, 
  • le rouge de leurs fruits l’été,
  • le doré de leurs feuilles à l’automne,
  • le gris de leur silhouette trapue l’hiver. 

 

Tout le monde vient s’y promener, y trouver de l’ombre l’été et y prendre l’air toute l’année : 

  • les familles avec leurs poussettes,
  • les promeneurs avec leur chien,
  • les enfants sortant de l’école,
  • les joueurs de boules, 
  • les cueilleurs de cerises l’été, 
  • les jeunes et les moins jeunes.

 

Les autres terrains arborés indiqués par M. le Maire ne sont pas adaptés aux familles et promeneurs : 

 

  • Place de la Libération :  les arbres plantés cette année ne fourniront de l’ombre pas avant de nombreuses années et la place est située en bordure de la route nationale donc elle présente plus de nuisances automobiles (bruit, pollution) que de tranquillité, 

 

  • Les arbres plantés le long de la Noue et de la Corne ne sont pas en centre bourg et ne sont pas accessibles aux poussettes et mal adaptés aux promeneurs. 

 

L’espace des cerisiers est donc bien le seul espace vert central et arboré de la commune. 

 

Le terrain près de l’école maternelle est assez vaste pour accueillir à la fois une extension éventuelle de salles périscolaires et la maison séniors. 

Les travaux pourraient d’ailleurs être réalisés en même temps que la construction du nouveau lotissement qui jouxte ce terrain. 

 

Je précise également que la durée de vie des cerisiers est en moyenne entre 50 et 100 ans, comme l’indique le journal « Jardiner Facile ». Ces cerisiers de 25 ans sont donc en plein développement et méritent toute notre attention. 

 

J’ajoute que je me suis déjà impliquée dans la vie communale : 

En 1997, j'ai créé la garderie périscolaire de Lux avec l'association de parents d'élèves dont j'étais présidente.

La municipalité de l'époque et son maire se sont opposés au projet.

Après un an de mise en oeuvre, la garderie a ouvert en septembre 1997.

Après 5 ans de gestion associative, la municipalité a repris ce service à son compte, lorsqu'elle a enfin compris que ce service était indispensable aux familles.

Comme je l'ai indiqué à la municipalité et à M. Hugon dans un courrier du 4 Juin 2020,

Je me battrai avec l’association pour la sauvegarde de l'espace vert central et arboré, comme je me suis battue pour la création de la garderie.

Ce service destiné aux familles est aujourd'hui toujours en activité.

 

Ceci prouve que l’action à l'encontre de la municipalité de l'époque était totalement justifiée. 

Comme elle l'est actuellement pour la préservation de l'espace vert, avant que les dégâts envers le paysage et la biodiversité ne soient irréversibles.

 

L’action de l’association est soutenue par les 766 signatures (dont 526 Luxois et Luxoises) de notre pétition.

L’OPAC plante une forêt urbaine à Chalon, dont des cerisiers. Donc il est inacceptable de les abattre à Lux.

 

Une nouvelle fois, notre association demande : 

- le respect du PLUi qui prescrit de protéger et conserver les parcs et espaces verts (page 18)

- le respect de l’article L 350-3 du Code de l’environnement (créé parla loi  n°2016-1087 du 8 août 2016 – art. 172), qui indique :

« Le fait d’abattre, de porter atteinte à l’arbre, de compromettre la conservation ou de modifier radicalement l’aspect d’un ou de plusieurs arbres d’une allée ou d’un alignement d’arbres est interdit ».

Plusieurs communes ont déjà été condamnées pour non-respect de l’article 350 du code de l’environnement. Parmi les plus récentes : 

    • Tribunal administratif de Versailles : Ordonnance du 20 Janvier 2020, association Renard contre la commune de Draveil,
    • Tribunal administratif d’Orléans : 10 Octobre 2019, Association Sauvons les Platanes contre la commune de Gien

Notre action est soutenue par le GNSA, Groupe National de Surveillance des Arbre, association loi 1901 œuvrant pour la défense et la reconnaissance de l’Arbre comme « bien commun » de l’Humanité. 

 

Aussi, nous réclamons à nouveau à la municipalité de ne pas céder la parcelle des cerisiers AI 320 à l’OPAC, ceci : 

  • Afin de préserver intact l’espace CERISIERS, seul espace vert public, central et arboré de la commune en n’abattant aucun arbre, 

 

  • Afin que le bien commun des habitants de Lux ne soit pas sacrifié,
    • Afin de lutter contre le réchauffement climatique et de préserver la biodiversité, comme le préconisent toutes les politiques actuelles,
    • Pour le bien être des habitants de Lux, conformément à leur souhait indiqué par leur signature de la pétition,
  • Tout en conservant le projet de maison séniors mais sur un autre terrain proche et non arboré.

 

 

Evelyne PELTRAT  Présidente de SAUVONS LES CERISIERS DE LUX  

 

 

LIRE LA POSITION DE LA MUNICIPALITE

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche