Le nombre de décès entame un repli au cours du mois de janvier en Bourgogne-Franche Comté

Selon l'INSEE, en Bourgogne-Franche-Comté, une inflexion de l'évolution du nombre de décès est observée. Depuis le 1er septembre, la mortalité dans la région est supérieure de 26% à celle de 2019 avec une hausse marquée en Saône-et-Loire, Haute-Saône et Côte-d'Or.

Entre le 1er septembre 2020 et le 18 janvier 2021, la Bourgogne-Franche-Comté a enregistré 14 540 décès, soit 26 % de plus qu'un an auparavant sur la même période. Elle est la deuxième région, après Auvergne-Rhône-Alpes, où cette surmortalité est la plus élevée. Depuis 2 mois, le nombre de décès oscille autour des 120 décès quotidiens. Toutefois, durant la 2ème et 3ème semaine de janvier, une inflexion de la courbe est observée. Le nombre de décès est orienté à la baisse mais son ampleur reste encore à confirmer (Cf. Méthodologie).

Lors de cette deuxième crise sanitaire, la Haute-Saône est le département qui enregistre la plus forte progression des décès depuis le 1er septembre par rapport à 2019 (+ 39 %) suivi de la Saône-et-Loire (+ 33 %) et de la Côte-d’Or (+ 28 %).

Communiqué de l'INSEE Bourgogne-Franche Comté

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche