Un budget d'investissement en hausse de + 24 % pour le Grand Chalon

C'est une première dans l'histoire de l'intercommunalité. Ce mercredi soir, les conseillers communautaires des 51 communes du Grand Chalon ont voté le budget primitif de l'année 2021 à hauteur de 47 millions d'euros.

Soit une hausse de l'ordre de 10 millions d'euros de plus par rapport à une année "normale". C'est dire l'ampleur de la dynamique que le Grand Chalon entend porter sur les années 2021 et 2022.

Sébastien Martin a clairement affiché les ambitions autour du domaine économique sur les prochains mois. La présentation du rapport d'orientation budgétaire est revenu à Florence Plissonnier, maire de Saint Rémy. Concrètement, "les comptes 2020 affichent une capacité d’autofinancement brute à 9.9
M€, une capacité d’autofinancement nette à près de 4 M€ et une durée de désendettement à 5.8 années avec une dette mobilisée inférieure de 0.7 M€
à celle de 2014".

Malgré le contexte sanitaire, l'intercommunalité s'en sort plutôt bien malgré l'importance des moyens mobilisés et les dépenses spécifiques tant en fonctionnement qu'en investissement, les achats et la mise en place de matériels de protection dans les services, les achats de masques pour les communes de l’agglomération, les achats de produits désinfectants, des prestations supplémentaires liées à la désinfection de locaux, pour un total dépensé qui dépasse les 400 000 euros pour la seule année 2020. 

Rappel des 2,5 millions d'euros mobilisés en 2020 dans le cadre du contexte sanitaire

Il est important de souligner les 2,5 millions d'euros en soutien à l'activité économique du Grand Chalon sur les derniers mois, à l'image de la participation au Pacte Régional avec les territoires pour l'économie de proximité à hauteur de 240 000 euros, la promotion du territoire chalonnais dans le cadre de Route71 pour 260 000 euros, le soutien à l'amélioration des logements privés pour 250 000 euros, les aides à l'Espace des Arts pour 150 000 euros ou à l'Elan Chalon pour 150 000 euros, le déploiement d'un parc de véhicules électriques pour 500 000 euros, l'augmentation de l'aide à l'achat de vélos à assistance électrique pour 70 000 euros, la création d’un fonds de soutien aux associations sportives et culturelles pour une enveloppe maximale de 120 000 €, un fonds d’aides à l’investissement commercial FAICP+ complétant le fonds FAICP existant, destiné à soutenir les projets d’investissements des commerces inclus dans un périmètre géographique défini par le Conseil communautaire, soit une aide de l’ordre de 260 000 €, des aides au loyer, pour les mois de novembre, décembre 2020 et janvier 2021, en soutien aux commerces comportant jusqu’à 10 salariés équivalent temps plein, et qui ont fait l’objet d’une fermeture administrative,
soit un volume d’aides de l’ordre de 342 000 €, une exonération totale pour l’année 2020 de la redevance spéciale destinée à financer la collecte et le traitement des déchets non ménagers assimilables aux ordures ménagères, payée par certains professionnels qui ont contractualisé avec le Grand Chalon. 

Parallèlement à ses dépenses, le Grand Chalon a enregistré une baisse de ses recettes   avec 55 000 euros en moins sur les entrées aux concerts de l’auditorium et les inscriptions du Conservatoire à rayonnement régional, 735 000 euros en moins à l'Espace Nautique, 43 000 euros en moins au Golf de la Roseraie ou encore les 224 000 euros liés à la redevance spéciale des déchetteries pour les professionnels. 

Gel de la fiscalité 

Pas question d'augmenter la fiscalité locale, et cela malgré la hausse des dépenses et la baisse des recettes du Grand Chalon, alors que l'Etat a joué parfaitement son rôle, a tenu à préciser Florence Plissonnier. Gel de la fiscalité mais aussi gel des tarifs des services proposés par le Grand Chalon. 

Du côté de la dette

 

 

L'Agglomération entend poursuivre la rénovation des équipements du stade Léo Lagrange notamment celle des terrains de foot et de rugby. Cette opération est estimée à 1.02 M€ et sera engagée en 2021. Cette opération fera l’objet d’une autorisation de programme.
Par ailleurs, un schéma directeur des équipements sportifs couverts (gymnases) est en cours d’élaboration. Ce schéma nécessite de réaliser un état des lieux précis sur l’état de ces équipements et de définir une politique d’investissement en la matière.

L’Espace Nautique a été construit en deux temps. La partie originelle date des années 1970 et nécessite aujourd’hui une réhabilitation lourde. En 2021, le
budget comporte les études permettant d’engager cette opération qui aura pour objectif de moderniser les équipements de pratique de la natation et la performance énergétique de ce complexe sportif qui constitue le plus gros consommateur d’énergie de l’Agglomération.

Enfin, le Colisée mis en service depuis une vingtaine d’années nécessite aujourd’hui des travaux permettant d’améliorer les performances thermiques notamment au niveau de l’isolation de la toiture et l’amélioration de l’éclairage en passant par une technologie à base de LED. Le budget 2021 comportera les crédits permettant la finalisation des études et la réalisation de travaux qui sont estimés à 670 000 €.

Afin d’accompagner l’aménagement du Parc Freyssinet, la requalification de la STEF et la finalisation des constructions de la Sucrerie, le Grand Chalon entend réaménager le front de Saône, du rond point de Californie jusqu’à la Sucrerie, par la création, du côté front bâti, d’un cheminement doux (piétons/cycles), l’apaisement des espaces routiers et la valorisation des espaces publics. Les études programmatiques sont en cours, elles permettront de sélectionner un maître d’œuvre dans les tous prochains mois.

Du côté de l'eau et de l'assainissement

Au budget primitif 2021, le volume des dépenses d’équipement devrait s’élever à environ 12.5 M€ et porte essentiellement sur :
- les travaux de renouvellement des réseaux d’eau pour 3.2 M€,
- les travaux de sécurisation du champ captant de Remigny et du réservoir du Temple à Saint Marcel pour 0.2 M€,
- la réalisation d’études pour la gestion des ouvrages, la sécurisation de la ressource en eau et l’acquisition d’équipements pour la recherche de fuites
pour 0.31 M€,
- les travaux de réhabilitation de la STEP de SaôneOr pour 4.0 M€,
- les travaux de renouvellement et d’extension des réseaux d’assainissement pour 3.0 M€ ;
- la conduite d’études pour la finalisation du zonage d’assainissement et la création d’un bassin de stockage en amont de la station Port-Barois pour 0.6 M€.
Par ailleurs, ces opérations feront l’objet de cofinancements de l’Agence de l’eau pour 3.6 M€ en 2021.
Concernant les tarifs de l’eau et de l’assainissement, en 2021, le processus de la convergence tarifaire est suspendu, les tarifs votés par l’Agglomération sont
donc gelés au niveau de 2020.

Du côté économique

 Au budget primitif 2021, les principaux investissements porteront sur :
- la poursuite des aménagements de la phase 2 de SaôneOr pour 3.28 M€,
- la finalisation des aménagements sur la zone d’activités « Les grandes terres » à Oslon pour 0.36 M€,
- les études à réaliser sur la friche de Nordéon pour 0.3 M€.

Du côté transports 

En 2021, le Grand Chalon poursuivra le programme d’investissements prévu dans la convention avec le délégataire, avec notamment :
- le renouvellement d’autobus standards,
- le remplacement des girouettes défectueuses et l’équipement de paroi « Covid » sur le portillon conducteur,
- des travaux relatifs au dépôt du délégataire.
Par ailleurs, d’autres investissements (hors convention de délégation) sont également prévus, pour la mise en accessibilité du réseau et de la voirie.
Ainsi, le projet de budget pourrait comporter un volume d’investissements de l’ordre de 3.0 M€ HT.

 

Plus d'infos plus tard sur le projet de terroire et les interventions des élus communautaires 

Annonces

Pub BFC

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche