Michèle Desvignes, nouvelle Présidente de la Ligue Bourgogne Franche-Comté de Sport Adapté

Découvrez l’interview !

Info-chalon a rencontré Michèle Desvignes , 52 ans, mère de deux enfants, infirmière au CHS de Sevrey, service de réhabilitation. Résidant à Chatenoy-le-Royal, elle a été nommée Présidente de la Ligue Bourgogne Franche-Comté de Sport Adapté le 6 mars 2021.

Michèle Desvignes succède à monsieur Pierre Martin qui était à ce poste depuis 4 ans et qui avait cédé sa place depuis 1 an suite à des ennuis de santé. Après avoir assuré l’intérim, Michèle Desvignes a été officiellement nommée présidente dernièrement.

Cette femme très déterminée à faire évoluer la Ligue Bourgogne Franche-Comté de Sport Adapté et cela malgré les problématiques de la Covid 19, s’est confiée à info-chalon :

Michèle vous venez d’être élue, quelle sera la première mission que vous souhaitez mener ?

« Ce n’est pas vraiment une mission mais surtout une ambition ! C’est celle de créer un nouvel emploi au sein de la Ligue Bourgogne Franche-Comté de Sport Adapté et d’ailleurs pour cela, on va rencontrer dès ce soir en visioconférence (mercredi) Sébastien Maillard de la DRAJES ( Délégation Régionale Académique à la Jeunesse, à l’engagement et aux Sports) pour obtenir des aides. On a déjà un emploi CTF (Conseiller Technique Fédéral) à la ligue mais là, on voudrait un 2ème emploi surtout pour revenir et intervenir sur les départements du 21 et du 71 qui auraient besoin d’être développés et dont les CDSA (Comité Départemental du Sport Adapté) sont un peu en sommeil pour différentes raisons. Du coup, l’emploi serait sur un mi-temps 71-21 et un autre mi-temps serait pour faire pratiquer du sport loisir aux personnes en situation de handicap psychique et mentale sur toute la grande Région. Il faut savoir que le sport adapté, c’est multisports et les gens pratiquent leur discipline dans les clubs ordinaires comme à Chalon avec l’académie du foot, Chalon Athlétisme etc. ! ».

Quelle touche personnelle souhaiteriez-vous apporter en tant que Présidente ?

« Moi, je viens du secteur Psy, je travaille d’ailleurs dans un de ces établissements donc l’idée serait de pouvoir travailler avec les hôpitaux et les établissements de la Région. Je souhaiterais aussi que l’on puisse travailler avec les prisons (Varennes-le-Grand, Dijon, Bourg-en-Bresse…) et développer ce secteur carcéral car il faut savoir que 30% des détenus ont des problèmes psychiques. Bien sûr, je souhaite aussi développer le sport féminin sur toute la Région ! ».

Beaucoup de travail en perspective donc ?

Oui et non ! Vous savez, j’ai la chance d’avoir une belle équipe autour de moi. Cette équipe est très investie et constituée de dix personnes très actives et dynamiques alors on va retrousser nos manches pour développer au mieux le sport adapté. D’ailleurs, nous avons décidé ensemble de proposer dans nos services de tous les départements, la création d’une équipe paramédicale (réunion le 26 mars) en proposant aux gens une formation aux 1ers secours afin qu’ils soient présents sur les Championnats Régionaux et aux France ! ».

Combien de personnes sont concernées par le sport adapté dans la Région Bourgogne Franche-Comté ?

Concernant les 8 départements que je vais diriger, cela représente environ 2500 licenciés et là, je vous donne les derniers chiffres en pleine période de COVID. Pour nous, la COVID 19 a été catastrophique, parmi nos licenciés car nous en avons perdu 47%. Et le plus dur maintenant, cela va être de retrouver la confiance des établissements ce qui est à la base déjà très compliqué pour qu’à nouveau les personnes en situation de handicap pratiquent à nouveau du sport et se licencient !  

J.P.B          

 

 

Annonces

Pub BFC

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche