CONSEIL MUNICIPAL DE CHALON - Le compte des honoraires versés par la ville bondit de 67 %... l'opposition saisit la balle au bond

Les oppositions ont détaillé la présentation des comptes du budget primitif et une ligne ne leur a pas échappé.

Nathalie Leblanc, Alain Rousselot-Pailley et Cécile Lamalle ont matraqué dans leurs interventions sur la question de cette hausse substantielle des honoraires versés à du juridique. Une hausse de l'ordre de 67 %. Du "pain bénit" pour les oppositions saisissant la balle au bond alors que Gilles Platret est pointé du doigt depuis plusieurs mois sur sa capacité à mener des combats devant les tribunaux. Cécile Lamalle, élue de Chaque Jour Chalon a même enfoncé le clou à destination du premier magistrat, "la ligne « 6227 Contentieux » (Frais de justice) affiche un joli O tandis que la ligne « 6226 Honoraires » passe de 83.680,00€ à 139.820,00€ soit une augmentation de 56.140€ représentant une hausse de 59%. Cette ligne correspond si l’on cherche dans les nomenclatures aux honoraires versés à des membres de professions libérales (Notaires, avocats, conseillers juridiques, experts comptables…). Les nouveaux élus que nous sommes imaginent donc sur laquelle de ces deux lignes budgétaires sont imputées les factures d’avocats pour les différents recours aux Tribunaux Administratifs et à la Cour d’appel de Lyon. Mais peut-être nous trompons-nous ? En résumé, Monsieur le Maire nous souhaiterions officiellement connaitre combien ont concrètement couté à notre ville vos procédures? Et sur quelles lignes budgétaires les trouver ? Mais quel qu’en soit le montant, quelle que soit l’enveloppe budgétaire, il est navrant de constater que vos coups médiatiques coutent à la ville bien plus qu’ils ne lui rapportent. Car il y a ici un usage de l’argent public, collecté via l’imposition de nos concitoyens, qui, il nous semble, pose grandement question tant il apparait peu évident que vos postures procédurales aient été engagées dans l’intérêt de notre ville… intérêt qui doit pourtant être la seule et unique boussole de toute action municipale…".

Gilles Platret s'est refusé de réagir dans l'emportement face aux accusations de ses oppositions, se contentant de signaler que les honoraires en question n'étaient en rien des honoraires liés à des frais d'avocats mais "le recours à des cabinets extérieurs" dans le cadre " des renégociations des délégations de service publique". "Cette augmentation n'a rien à voir avec des frais d'avocats" a rétorqué le premier magistrat de Chalon sur Saône. "Pour être clair, un dossier plaidé devant le tribunal c'est 3000 euros ! 3000 euros sur 100 millions... faites les comptes !". 

Avant de rappeler, "qu'on nous a envoyé devant le tribunal administratif, pas l'inverse". Des propos qui ont suscité l'amusement au sein des oppositions, considérant que ce sont les arrêtés municipaux qui suscitent le combat devant les tribunaux... 

Laurent Guillaumé 

Annonces

Pub BFC

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche