AIDE A DOMICILE : l’ASSAD Val de Saône (Chalon-sur-Saône, Tournus, Sennecey-le-Grand) et l’ASSAD de Mâcon se réunissent

Associations d’aide à domicile bien connues sur leurs territoires respectifs, et portant le même nom, elles étaient pourtant des entités juridiques bien différenciées. Depuis le 7 avril, l’ASSAD Val de Saône, basée à Chalon-sur Saône, et l’ASSAD de Macon se sont rapprochées.

En rassemblant ainsi leurs moyens, accompagnées par les équipes du Réseau APA dont le projet les fédère, l’objectif des 2 antennes est ainsi de renforcer leur organisation et activités, au bénéfice de leurs 1300 clients et 260 salariés.

« En nous réunissant, nous mutualisons nos fonctions supports et créons de nouvelles synergies pour nous concentrer sur les métiers, former et professionnaliser davantage nos personnels. Nous renforçons ainsi nos bases, dans l’objectif de mieux répondre aux besoins de la population sur toute la transversale Chalon-Mâcon. » explique Sylvie TEIXEIRA, directrice territoriale du Réseau APA pour la Saône-et-Loire. En effet, l’ASSAD de Mâcon et l’ASSAD Val de Saone avaient au préalable rejoint le Réseau APA, respectivement en 2018 et 2019. Ce réseau associatif, acteur majeur de l’économie sociale et solidaire dans l’accompagnement des personnes, œuvre dans le Grand Est et la Bourgogne-Franche-Comté. Il accompagne l’ensemble de ses associations membres à optimiser leur impact social et sociétal, au bénéfice de la population locale et de ses salariés, en travaillant sur leur organisation et la diversification de leur activité. C’est ainsi qu’est né le projet de rapprochement des 2 associations saône-et-loiriennes.

Une coopération prometteuse

En difficulté depuis 2013, l’ASSAD de Mâcon a déjà réussi à renouer avec la croissance et la pérennité de ses emplois, peu après son entrée au sein du Réseau APA. « Nous avons travaillé sur une plus grande autonomie de nos salariés et des amplitudes horaires en évitant les coupés, une nouvelle intégration des nouvelles recrues, opéré la mise en place d’un nouveau service de livraison de repas à domicile et de téléassistance » rappelle Patricia BUTAUD, responsable de l’ASSAD Mâcon. « Notre travail collaboratif est maintenant simplifié, avec plus de ressources pour accompagner le développement de Chalon, comme poursuivre celui de Mâcon ! » explique encore la responsable. « Avec un seul interlocuteur, nous simplifions le dialogue avec les pouvoirs publics qui seront ainsi également gagnants. Nous travaillons d’ailleurs déjà au rapprochement de la troisième association d’aide à domicile du secteur, APALIB-Domisol basée à Monceau-les-Mines, pour fédérer complètement un Pôle 71 du Réseau APA » complète Sylvie TEIXEIRA.

Pourquoi le Réseau APA accompagne-t-il de nouvelles associations ?

Un des objectifs du Réseau APA est d’augmenter son impact social, de manière désintéressée, par le développement de son activité. « Nous sommes attachés à la notion de proximité : en pensant globalement, mais en agissant localement. » explique Marc GREUSARD, directeur des services opérationnels du Réseau APA. Doté de nombreux services fonctionnels (qualité, développement, informatique, R&D, comptabilité, marketing, communication…) et de 74 ans d’expérience des services d’aide et de soins à domicile, le Réseau APA s’attache à construire la pérennité d’une aide humaine locale et qualitative. Cette ambition s’appuie sur la conviction qu’une organisation en réseau permet de créer de la valeur pour chacun de ses membres ainsi qu’à l’ensemble constitué. « Les structures ainsi renforcées font vivre pour la population l’accès à une offre sociale, solidaire, dans une gestion désintéressée et en cultivant la proximité. Et cela, sans discrimination liée à son lieu d’habitation, sa culture, ses revenus. » complète Marc GREUSARD.

« Ensemble, nous sommes plus forts, c’est certain ! L’écoute et le respect des spécificités locales, associés à une ligne directrice commune, nous rend confiants. » conclut Sylvie TEIXEIRA.

 

Chiffres clés

Réunie, l’ASSAD représente ainsi, annuellement : 

  • 1 300 clients
  • 260 salariés
  • 120 communes couvertes
  • 200 000 heures d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD)
  • 150 places en soins infirmiers à domicile, dont 14 pour des personnes en situation de handicap (SSIAD)
  • 10 places en accompagnement par l’Equipe Spécialisée Alzheimer (ESA)
  • 16 000 repas portés à domicile

Annonces

Pub UBFC

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche