DEPARTEMENTALES - CHALON 2 - Christine Laoues et Sébastien Lagoutte, candidats

Christine Laoues, 55 ans, éducatrice à la Protection Judiciaire de la Jeunesse, et Sébastien Lagoutte, 42 ans, juriste du droit du travail, sont les candidats de «Ensemble pour un département écologique & social», liste soutenue par le PS, le PRG et EELV aux élections départementales pour le canton Chalon 2. Avec leurs suppléants, Isabelle Gandon et Arnaud Barras, ils ont présenté leur vision pour le canton. Plus de détails avec Info Chalon.

C'est à la Maison Vagneur, 1 Avenue Victor Hugo, à Chalon-sur-Saône, que les têtes de liste de «Ensemble pour un département écologique & social», Christine Laoues et Sébastien Lagoutte ont tenu une conférence de presse, vendredi 7 mai, à 18 heures.


En unissant leurs forces, les branches locales du Parti Socialiste (PS), du Parti Radical de Gauche (PRG) et d'Europe Écologie Les Verts (EELV) ont décidé de porter une candidature commune aux élections départementales qui auront lieu les 20 et 27 juin prochains sur le canton de Chalon 2.


Donc, une union des forces pour «défendre des valeurs communes, humanistes, sociales, solidaires et écologistes» mais aussi pour faire face au Rassemblement National «dont les actions de dédiabolisation ne doivent pas tromper la vigilance des électeurs» et face à une droite Chalonnaise «qui se durcit et empiète dangereusement sur le terrain du premier».


Ce dernier comprend les parties de Chalon-sur-Saône situées à l'intérieur du périmètre suivant : Pont Jean-Richard, Avenue Nicéphore-Niépce, Avenue du 8 Mai 1945, Rue du 134ème Régiment-d'Infanterie, Rue du Général Duhesme, Avenue de l'Aubépin, Avenue de Paris, ligne de chemin de fer Chalon-sur-Saône―Dôle, Rue du Bois de Ménuse, Rue du Général Giraud, Rue des Martyrs de la Résistance, Rue Louis Blériot, Rue Salvador Allende, Avenue John-Fitzgerald Kennedy, Avenue Pierre Nugues et au sud de la Saône.


L'occasion de présenter également leurs suppléants, Isabelle Gandon, 61 ans, et Arnaud Barras, 47 ans.


Si la première qui se déclare «citoyenne sans étiquette» est aide-soignante à l'Hôpital William Morey de Chalon-sur-Saône, le deuxième est cadre supérieur de santé en charge de la formation des étudiants infirmiers et aides-soignants.


Les candidats de la liste «Ensemble pour un département écologique & social» proposent aux habitants du canton de Chalon 2 «d'inventer avec eux le monde de demain», c'est-à-dire «un monde soucieux des plus fragiles, accompagnant et protégeant l'ensemble des habitants, soutenant le commerce, la culture, le tourisme, le sport, développant l'initiative citoyenne, promouvant la justice sociale, et innovant pour une transition écologique créatrice d'emplois, luttant pour la reconquête de la biodiversité et l'adaptation au changement climatique», comme indiqué sur leur communiqué de presse.


La conférence de presse, laquelle devait initialement se tenir au Square Chabas, s'est faite en présence de Francine Chopard (PRG), Nathalie Leblanc (PS), Mourad Laoues et Christophe Regard (EELV) venus en soutien.


Les candidats ont également reçu les soutiens d'autres élus locaux comme Jérôme Durain, sénateur PS de Saône-et-Loire, et Amandine Ligerot, conseillère municipale de la liste Bien Vivre à Chalon.


«J'ai 55 ans, je suis maman d'un grand garçon, grand-maman de deux petits trésors, et je suis sur le plan purement professionnel, éducatrice à la Protection judiciaire de la Jeunesse. J'ai souhaité m'engager aujourd'hui pour porter des valeurs de solidarité, des valeurs d'entraide et pour œuvrer à la mise en place d'une vraie transition écologique, porteuse de progrès sociaux et d'emplois locaux», dit Christine Laoues, en se présentant.


«Agir pour le climat, c'est protéger les plus fragiles qui sont les plus exposés aux conséquences du changement climatique. De plus, la crise sanitaire est liée à la perte de la biodiversité et a montré la fragilité de nos modes de vie. La santé humaine dépend de la santé de la planète», poursuit-elle.


Avant d'ajouter :


«La crise sanitaire actuelle nous a fait prendre conscience à toutes et à tous qu'aujourd'hui, il faut ramener la nature en ville. Ramener la nature en ville, c'est important pourquoi? Pour que chacun d'entre nous puisse respirer, que chacun d'entre nous se sente bien dans son corps et aussi pour que chacun se sente bien dans sa tête puisqu'on en a bien besoin actuellement».


Pour la candidate, la pandémie de COVID-19 est liée à la perte de la biodiversité et a montré la fragilité de notre mode de vie.


«La santé humaine dépend de la santé de la planète donc nous voulons agir et ne plus subir! Je veux qu'ensemble, nous anticipions les risques, que nous préservions le vivant, que nous inventions de nouvelles solidarités pour construir un département au service de toutes et de tous», précise cette dernière avant de céder la parole à Sébastien Lagoutte.


«Pour ma part, je suis juriste en droit du travail, je m'occupe à l'accompagnement et à la formation à la fois des syndicats mais également des représentants du personnel dans les entreprises et je suis également conseiller municipal d'opposition à la mairie de Chalon», dit-il à son tour, en se présentant également.


«Il nous a semblé opportun avec Christine, Isabelle et Arnaud, de faire une candidature commune de gauche qui soit solidaire, qui soit sociale, qui soit écologique en fait et mettre sur le canton de Chalon 2, une véritable opposition et une union de gauche», explique-t-il.


«On a tous bien apprécié de se rencontrer, d'échanger et d'établir un programme en commun» précise le candidat titulaire pour qui la présence d'élus locaux issus des trois partis est la parfaite illustration de cette union des forces de gauche.


«Je suis particulièrement sensibilisée au handicap et je trouve qu'il faut faciliter l'accessibilité des rues, de tous les endroits aux handicapés, aux fauteuils roulants et surtout relier les gens les uns aux autres. Je trouve également intéressant qu'on parle du social, du travail ensemble, autant de choses qui me tiennent à cœur», explique à son tour, Isabelle Gandon avant de céder la parole à Arnaud Barras.


«Je suis papa d'un garçon de 16 ans et cadre supérieur de santé en charge aujourd'hui de formation des infirmières et aides-soignants sur un poste d'adjoint à la direction. J'ai eu une grosse expérience hospitalière en tant qu'infirmier aussi bien en urgences, SAMU et réanimation. Je travaille aussi comme cadre dans des EHPAD. Je connais très bien les séniors», dit-il en se présentant.


«J'ai un engagement très humain par rapport à mon métier et j'ai été élu sur deux mandats dans un petit village. Je m'occupais beaucoup de tout ce qui était dépendance, de solidarité et des jeunes. Aujourd'hui, mon engagement sur Chalon, il est exactement le même. Il y a un monde nouveau à créer!», poursuit le candidat suppléant.


Après les présentations, Christine Laoues et Sébastien Lagoutte ont tour à tour présenter les grandes lignes du programme de la liste «pour le bien-être des Chalonnais», à savoir accompagner et protéger celles et ceux d'entre nous qui en ont le plus besoin, mettre en place un véritable plan alimentaire territorial (PAT), inventer les collèges de demain, mettre en place une structure départementale pour les plans d'urgence, œuvrer pour l'emploi et aider à la réouverture des commerces, développer l'accessibilité, plus de prévention pour plus de sérénité, soutenir les associations et lutter efficacement contre les déserts médicaux.


Les candidats ont expliqué qu'ils mèneraient beaucoup de chantiers de front parmi les nombreux points de leur programme car «il y du boulot», comme le souligne Christine Laoues.

 

 

Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche