Le chantier de l'Usinerie à Chalon-sur-Saône avance à grands pas

L'ambitieux chantier de l'Usinerie, à l'entrée Sud de Chalon-sur-Saône, pourrait s'achever en novembre 2021. Plus de détails avec Info Chalon.

«Vous l'aurez compris, le nom qui a été choisi, l'Usinerie, est vraiment en lien avec le tissu industriel et que ce projet est destiné à accompagner la transition digitale du tissu productif d'un bassin industriel comme le nôtre mais plus largement parce qu'à l'échelle de la Bourgogne Franche-Comté, il n'y a pas d'autres projets de cette ampleur et spécifique à la transition digital du tissu industriel de notre région. C'est vraiment le but de notre projet qui va rassembler ici, à la fois, nos équipes du Grand Chalon, du Pôle numérique qui s'appelle Nicéphore Cité qui va se fondre l'Usinerie mais également les équipes du CNAM, de l'ENSAM et puis, j'ai envie de dire, juste à côté l'UIMM qui est présente avec son CFA des Métiers de l'Industrie avec un bâtiment qui est dédié à l'usine du futur», a déclaré ce mardi 1er juin, à 14 heures, Sébastien Martin, le président du Grand Chalon, à l'issue de la visite sur le site de l'ancien moulin de la Sucrerie Blanche qui abritera à la mi-novembre 2021 l'Usinerie.


C'est Julien Leclercq, architecte au cabinet lyonnais Vurpas Architectes, qui faisait la visite du chantier, en présence de Sylvie Trapon,présidente de Nicéphore Cité et vice-présidente du Grand Chalon en charge du numérique, Yannick Mahé, directeur de l'Usinerie, et Delphine Vanhoutte, secrétaire générale de l'Usinerie, pour ne citer qu'eux.

Ce pôle régional dédié à la transition digitale des entreprises industrielles, unique en Bourgogne Franche-Comté, après la réception des travaux en novembre 2021, ouvrira ses portes au printemps 2022.

Ainsi, sur plus de 4000 m2, seront réunis l'Institut Image Arts et Métiers Paris Tech, le Conservatoire National des Arts et Métiers ainsi que les équipes et les moyens de Nicéphore Cité, et de la mission développement économique du Grand Chalon.


Une visite intéressante alors que le chantier de réhabiliation se poursuit avec les aménagements intérieurs et la construction d'une extension au bâtiment.


L'avancement du chantier en juin 2021


Pour l'heure, le Moulin est hors d'eau et quasiment hors d'air. L'escalier en bois conservé a été reposé après rénovation, le dallage béton au rez-de-chaussée est achevé, les enduits intérieurs sont terminés et le traitement des murs de la tour d'escalier conservés bruts sont en voie de finition.


Quant au second œuvre, il a débuté en novembre 2020.


Les doublages et cloisons séparatives avec huisseries bois sont en cours de finition sur 2 niveaux, avancés à 80 % environ au niveau 3, et ont démarré mi-avril en rez-de-chaussée. Les peintures ont démarré début avril. La mise en place des gaines, alimentations et distributions diverses de fluides (ventilation, plomberie, courants forts et faibles) et le gros équipement est en cours. La verrière, au niveau de la jonction entre le Moulin et l'Extension, devrait être posée ce mois-ci, au moment opportun pour ne pas gêner l'avancement du gros œuvre et l'approvisionnement de certains lots.


Concernant l'Extension, le bloc «Living Lab» est quasiment terminé en gros œuvre : il reste le parement extérieur à poser. Les lots techniques ont démarré depuis le début de l'année en suivant l'avancement du gros œuvre. Au niveau du Blue Lemon, le gros œuvre est en cours. Le dallage est fini car teinté dans la masse. Débutée en mai, la toiture terrasse sera réalisé d'ici le début du mois de juillet, après enlèvement de la grue actuellement située dans le bâtiment. Concernant le sous-sol technique, il a été cuvelé (étanché car situé en dessous de la cote PPRI*) fin d'avril pour équipements par les lots techniques et Chalon Énergie à partir de mai. Le parvis a débuté courant mai.


11,5 millions d'euros pour un projet unique en Bourgogne Franche-Comté


Le montant de cette réalisation est actuellement de 11,5millions d'euros, avec un total potentiel de 6,4 millions de subventions (1 800 000 euros de l'État au titre de la DSIL** et du FNADT***, 3 million d'euros de la Région Bourgogne Franche-Comté, 1 million de l'Europe au titre du FEDER****,540 000 euros de la DRAC****, 78 000 euros du département de Saône-et-Loire au titre de son appel à projet), soit 55% du budget.


La principale dépense concerne les marchés de travaux (20 lots).

 

* Plan de prévention du risque inondation.
** Dotation de soutien à l'investissement local.
*** Fonds National d'Aménagement et de Développement du Territoire.
**** Fonds européen de développement régional.
***** Direction régionale des Affaires culturelles.

 

 


Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche