Vers une prolongation du pass sanitaire au-delà du 15 novembre ?

C'est en substance ce que le Ministre de la Santé a laissé entendre ce jeudi à l'occasion de sa conférence de presse de rentrée.

Il pourrait être prolongé au-delà du 15 novembre « si le Covid ne disparaissait pas de nos vies » d’ici cette échéance fixée par la loi, a déclaré Olivier Véran, au cours de sa conférence de presse de rentrée. Un moyen de remettre un coup de pression sur les derniers refractaires à la vaccination alors que le chiffre de 48 millions de vaccinés a été officialisé ce jeudi par Olivier Véran, avec l'idée de poursuivre le rythme et d'atteindre les 50 millions de première injection au cours de la première semaine de septembre. 

Olivier Véran lève le doute sur la 3e injection et la remise en cause du pass sanitaire

Le Ministre de la santé a levé les ambiguités qui planaient sur l'idée d'une remise en cause du pass sanitaire pour celles et ceux qui ne solliciteraient pas de 3e injection. Les plus de 65 ans pourront à compter de lundi solliciter un rendez-vous en vue de la 3e injection malgré les réticences soulevées par l'OMS. Ce sont quelques 18 millions de Français qui sont particulièrement ciblés par cette 3e injection.

Vers une sortie du tunnel ?

« La circulation du virus est en constante diminution depuis quelques jours, de l'ordre d'environ 15% en une semaine. Mais nous devons rester vigilants, très vigilants, même à l'approche de la fin des vacances qui peut favoriser le brassage de population et à l'approche de l'ouverture des écoles», a mis en garde Olivier Véran mais c'est bien un message d'optimisme qu'a semblé évoquer le ministre de la santé, rappelant qu'à ce jour ce sont 2200 personnes qui sont hospitalisées en réanimation.

La grande inconnue reste à ce stade celle de l'impact de la rentrée, en présentiel et de la diffusion du virus.

Laurent Guillaumé