Chalon sur Saône

Emmanuel Maréchal, un entrepreneur hyperactif à Chalon

Emmanuel Maréchal, un entrepreneur hyperactif à Chalon

Emmanuel Maréchal est la nouvelle figure de la place Saint-Vincent… Avant de devenir le patron du bar emblématique Chez Louis, ce 100 % Chalonnais a créé entreprise sur entreprise. De l’ingénieur bois au patron multicasquettes, qui est vraiment Emmanuel Marechal ?

Issu de l’école supérieure du bois à Nantes, le nouvel ingénieur bois ne restera pas longtemps dans le monde de l’exploitation forestière. Ses armes, il les fera dans le bâtiment. Construire, bâtir est devenu sa manière d’exister.

Les magasins Grand Frais

On peut dire qu’Emmanuel Maréchal a assisté, et de l’intérieur, à l’implantation de la chaine des magasins Grand Frais, cette enseigne de la distribution alimentaire qui surfe avec succès sur la vague du « frais ».

Pendant 5 ans, il a été directeur travaux des magasins, dont l’architecture fait référence aux Halles de Paris. Une maitrise d’œuvre qu’il exercera un peu partout en France.

Création de sa société : Concept & Travaux

En 2005, il décide de se mettre à son compte : Concept & Travaux est née et reste le point d’ancrage d’Emmanuel Maréchal.

Installée au numéro 5, rue d’Autun, dans les anciens locaux des limonadiers Vitteaut, Concept & Travaux assure la maitrise d’œuvres en bâtiment. Si la grande distribution reste parmi ses plus gros clients (Franprix, Boulangerie Louise…), elle s’adresse également aux particuliers.

En 2006, sa société rachète les entreprises Michaud, spécialisée depuis 30 ans dans la plâtrerie-peinture, puis MBS, société de maçonnerie, toutes deux situées alors à St-Martin en Bresse. Il revendra MBS en 2019.

Si la maitrise d’œuvre est le cœur de son métier, Emmanuel Maréchal se découvre des talents de touche-à-tout.

La parenthèse création de crèches, Les petites frimousses

Emmanuel Maréchal n’est pas qu’un entrepreneur, c’est aussi un hyperactif qui a besoin de se lancer dans des aventures nouvelles. « Quand mon fils Jean est né, en 2012, sa mère et moi, nous sommes heurtés au manque de places dans les crèches. Alors je me suis renseigné sur la construction d’un espace répondant aux normes de sécurité des crèches et… c’était dans mes cordes. »

Et c’est ainsi qu’est née la première crèche Les petites frimousses, rue du Dr Mauchamp, puis une 2e et une 3e à Saint-Rémy. « Il y a 2 ans et demi, nous les avons vendues à un groupe lyonnais. »

Le bar « Chez Louis »

« C’était mon bar fétiche, commence Emmanuel, et c’est là que j’ai rencontré la mère de mon fils en 2006. C’était le seul établissement 100 % bar de la place, sans restauration. Il y avait du potentiel. »

Le 19 décembre 2019, soit 4 mois avant la crise sanitaire, Emmanuel Maréchal rachète le bar emblématique de la place Saint-Vincent.

« Nous avons investi 90 000 € de travaux : une cuisine au 2e étage avec passe-plat, une salle cosy au 1er étage, et nous avons conservé les boiseries et les faïences blanches, qui datent de l’ancienne boucherie, avant de devenir un bar. »

Chez Louis s’est donc refait une jeunesse et a ouvert ses portes le 19 mai 2021, avec 6 salariés. Emmanuel salue au passage le talent de son chef cuisinier, Anthony Desbordes, qui régale les clients le midi : « Anthony fait du semi-gastronomique, c’est un super bon cuisinier. Ça tourne très bien, la clientèle est élargie, et les soirées festives rassemblent beaucoup. Une fois par mois, on offre un concert en soirée. »

Un entrepreneur sans limites

« Je découvre que la gestion d’un bar réclame pas mal de temps : je fais le point tous les jours avec mes responsables, Annie et Christiane. Mais toute l’équipe est là aussi.

En parallèle, je mène mon activité de maitre d’œuvre en bâtiment. C’est mon métier, j’aime ce que j’y fais, résoudre des problèmes techniques, établir des contacts de confiance. Je suis formé à l’ancienne, le bâtiment restera toujours le cœur de mes activités. »

Emmanuel cite une phrase qui semble bien résumer sa soif d’entreprendre : « Le carbone sous pression, ça devient du diamant ». Et en effet, l’entrepreneur a creusé longtemps et profondément pour asseoir sa notoriété.  

Par Nathalie DUNAND
nathalie.infochalon@gmail.com