Agglomération chalonnaise

Premier mandat pour Nelly MEUNIER-CHANUT, maire de Fontaines

« Village d’eau et de pierre », telle est l’appellation touristique de Fontaines, commune du Grand Chalon. Mme le maire — Nelly Meunier-Chanut, 42 ans, assistante sociale — et son adjoint, Joël Démule, expliquent aux lecteurs d’Info-Chalon comment la nouvelle équipe municipale entend vivifier l’identité fontenoise, en étroite collaboration avec ses habitants.

Pouvez-vous présenter la nouvelle équipe municipale ?

Nelly MEUNIER-CHANUT : 3 adjoints m’épaulent dans mon mandat de maire : Jean-Claude BOS, 62 ans, ex-chef d’entreprise régionale ; Bénédicte BOURGEON, 37 ans, assistante maternelle et Joël DÉMULE (ici présent) 67 ans, ex-proviseur lycée agricole — dont celui de Fontaines — puis inspecteur de l’enseignement agricole.

Joël DÉMULE : il y a également 19 conseillers : 14 de la majorité (puisqu’il y avait 3 listes), 3 de la seconde liste et 2 de la 3e liste.

Mme le maire, qu’est-ce qui vous a poussée à vous présenter et quelle est votre idée sur le rôle de maire ?

Nelly MEUNIER-CHANUT : Je suis issue d’une famille fontenoise qui a toujours été très investie dans la vie du village, que ce soit au niveau associatif ou au conseil municipal, par exemple.

Être maire est le plus beau des mandats : c’est le mandat de la proximité. Nous sommes l’interface entre les habitants et une vision plus globale de la politique.

Quels sont les atouts de Fontaines ?

Nelly MEUNIER-CHANUT : Notre village jouit d’un patrimoine architectural et environnemental précieux, comme en témoigne son appellation « Village d’eau et de pierre ». Plusieurs ruisseaux le traversent et un circuit permet de découvrir les 5 plus remarquables lavoirs du village (voir photo). Il y a également un parcours de santé près de la carrière, l’église Saint-Just du XIII et XVe siècles, inscrite au titre des monuments historiques ainsi que de très belles propriétés identifiées par les architectes des bâtiments de France. Sur un plan économique, Fontaines dispose de commerces et de services médicaux de proximité (médecins, infirmières, kiné, ostéo, pharmacie…), d’une zone artisanale et d’entreprises qui assurent un emploi local.

Il y a ici un tissu associatif très dynamique, qui favorise le lien entre élus et citoyens.

Joël DÉMULE : Finalement, l’identité rurale de Fontaines perdure. Le village a encore des entreprises agricoles, des viticulteurs et bien sûr son lycée agricole, qui jouit d’une solide réputation, avec son internat et les résidences étudiantes. En ce qui concerne le patrimoine architectural, la commune a encore son mot à dire. Nous disposons d’un double classement : le PLUI (géré par le Grand Chalon) et l’AVAP (aire de valorisation de l’architecture et du patrimoine) qui reste du ressort de notre municipalité. Ce qui nous permet de protéger et conserver l’identité historique et patrimoniale du village.

Quelles actions prioritaires allez-vous engager ?

Nelly MEUNIER-CHANUT : J’en évoquerai trois. D’abord un sujet « urgent » sur lequel nous sommes déjà à pied d’œuvre avec les agents : il s’agit de l’entretien général de la commune, son nettoyage et son embellissement. C’est une demande très forte des Fontenois. « Pour le respect et à l’écoute des Fontenois » était notre slogan de campagne électorale et c’est à cela que nous travaillons. Fontaines dispose d’un patrimoine environnemental et architectural précieux (les lavoirs, la carrière…), à nous de le mettre en valeur.

Joël DÉMULE : Retrouver un village propre est une volonté exprimée clairement par les Fontenois. Les trottoirs, les espaces publics, la colline, les circuits de randonnée n’offrent pas un cadre de vie satisfaisant en termes de propreté. C’est un constat qui est fait même par les gens qui viennent de l’extérieur. Or, la propreté incombe à la municipalité, c’est un service public que nous devons à nos concitoyens. Ce choix politique est donc une priorité.

Nelly MEUNIER-CHANUT : Par ailleurs, nous serons vigilants pour que soient conservés, voire étoffés, les services de proximité : commerces, services médicaux, écoles maternelle et élémentaire. C’est un atout majeur pour une commune, nous veillerons à ce qu’il subsiste.

Enfin, nous travaillons à renforcer un dialogue simple entre élus et habitants. Nous avons mis en place une permanence des élus afin que, chaque semaine, les Fontenois puissent venir dialoguer avec nous, sans rendez-vous préalable.

Qu’attendez-vous de l’intercommunalité et du rôle du Grand Chalon pour votre commune ?

Nelly MEUNIER-CHANUT : Les Fontenois sont loin de ce qu’est l’intercommunalité : quels sont les services, les élus ? Il n’y a pas eu de communication de l’intercommunalité aux Fontenois. Nous ferons le relais de ces informations.  

Nous faisons partie du Grand Chalon et, pour des sujets techniques, nous sommes contents de leur appui ; mais on n’oublie pas non plus que nous sommes Fontenois. Nous adresserons donc des demandes au Grand Chalon, nous serons exigeants pour notre commune, mais en même temps, nous apporterons notre contribution, c’est-à-dire que nous serons présents aux commissions, nous étudierons les dossiers, bref nous travaillerons ensemble.

Joël DÉMULE : Notre mission est en effet d’avoir un rôle d’intermédiaire. Nous inviterons les élus du Grand Chalon à venir expliquer leurs choix aux Fontenois. Il est important, en effet, que les habitants comprennent comment le Grand Chalon intervient dans leur vie quotidienne : déchetterie, transport… autant de services gérés par le Grand Chalon.

De notre côté, nous ne voulons pas être seulement « consommateurs » ou « demandeurs », mais bien être source de propositions.

Propos recueillis par Nathalie DUNAND

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche