Grand Chalon

Le Conseil départemental et le Grand Chalon en aide aux professionnels du tourisme

Dans un contexte de reprise du tourisme généralisée, le Conseil départemental de Saône-et-Loire et le Grand Chalon viennent en aide à ce secteur très impacté par la crise du coronavirus, en majorant les aides aux professionnels de 25%. Plus de détails avec Info Chalon.

Le secteur du tourisme, les métiers de l’hôtellerie et de la restauration ont été durement touchés dans le Chalonnais comme dans le reste de la France, par la crise du COVID-19. Bien que la reprise de l'activité soit généralisée à l'ensemble du territoire national et que l'été approche à grands pas, ce secteur de l'économie fragilisé, a besoin d'être accompagné.


Au cours du mois de mai, Jean-Baptiste Lemoyne, le secrétaire d'État auprès du Ministre des Affaires étrangères, en charge du tourisme, a estimé que la pandémie de coronavirus pourrait engendrer des pertes de l'ordre de 40 milliards d'euros pour la filière touristique en France sur 3 mois, alors qu'elle représente 7 à 8 % du PIB et génère chaque année, plus de 170 milliards d’euros de recettes cumulées entre touristes français et internationaux.


Face à cette situation et dans un souci d'efficacité et de simplicité pour les professionnels du tourisme, Sébastien Martin, le président du Grand Chalon, a proposé à André Accary, le président du Conseil Départemental de Saône-et-Loire, de s'associer au plan de soutien présenté le 20 avril dernier et qui a été soumis à l'approbation de l'Assemblée départemental.


Le Grand Chalon propose ainsi de majorer de 25 % les aides qu'apportera le Conseil départemental aux professionnels du tourisme dans le cadre de projet d'investissement présents sur son territoire.


L'enveloppe financière qui sera dédiée à ses aides est de 265 000 euros.

 

Quelques détails concernant cette aide


Pour les entreprises du tourisme inscrites au Registre du Commerce (campings privés, hébergements, restaurants traditionnels, bars, etc) : 750 euros d'aide complémentaires à l'aide de 3000 euros du Conseil départemental.


Pour les chambres d'hôtes et de gîtes : 375 euros d'aide complémentaire à l'aide de 1500 euros du Conseil départemental.


Pour les hôtels (indépendants hors chaînes) : 1250 euros d'aide complémentaire à l'aide de 5000 euros du Conseil départemental.


À savoir que les professionnels n"auront pas de dossier supplémentaire à déposer, la majoration s'effectuera automatiquement sur la plateforme Internet mise en place par le Conseil Départemental de Saône-et-Loire : https://saoneetloire.fr.


C'est hier, jeudi 25 juin, à 20 heures, sur les marches du Port Villiers, à Chalon-sur-Saône, que Sébastien Martin et André Accary ont tous deux signé la convention actant la mise en place de ce dispositif d'aide pour les professionnels du tourisme, en présence du maire, Gilles Platret.


Ce dernier parle d'«une vraie synergie et une vraie volonté d'avancer ensemble (Ndlr : Le Département, la collectivité territoriale et la Ville) sur le territoire» avant .de présenter la campagne d'attractivité qui est en train de se mettre en place pour le territoire de Chalon et ses environs.

 

Une intense campagne d'attractivité pour Chalon et ses environs


«Nous avons un plan concerté entre la Ville et l'EPIC* qui est la structure qui porte notamment l'Office du Tourisme mais pas que, le Parc des Exposition ou le Port de Plaisance. Il y une politique commune qui est mise en place avec une campagne de visuels qui vont être diffusés largement. L'idée étant que, à Chalon, on trouve à la porte de celles et ceux qui, dans la région, veulent passer un week-end ou un peu plus, tout ce qui peut être intéressant dans les racines bourguignonnes et dans l'art de vivre qui fait la richesse de notre territoire», déclare le maire exposant les 4 thématiques présentés sur des visuels qui vont être diffusés un peu partout via une campagne d'affichage et de publicité, notamment à Dijon, à Besançon, à Bourg-en-Bresse, à Villefranche-sur-Saône ou dans le sud du département.


Le maire fit aussi allusion à un partenariat avec Médiagare, régie publicitaire spécialisée dans la communication au sein des transports publics, parlant d'un plan de promotion de 80 000 euros, dont la charge est partagée entre la Ville et l'Office du Tourisme où une vidéo de promotion de Chalon-sur-Saône et des communes avoisinantes, réalisée par des Chalonnais, sur un texte lu et écrit par le maire lui-même, a été projetée en avant-première.


Une version anglaise devrait bientôt être diffusée à son tour, à l'attention des touristes non-francophones.


«C'est à peu près 400 établissements sur le territoire du Grand Chalon qui vont être aidés par le Conseil départemental avec une aide complémentaire apportée par le Grand Chalon, à savoir une majoration de 25 %. 250 établissements d'hébergement, de restauration et bars qui vont ainsi pouvoir toucher une aide. Initialement de 3000 euros grâce au département, elle va passer à 3750 euros avec le partenariat du Grand Chalon. Nous allons avoir 150 chambres d'hôtes et gîtes qui vont aussi pouvoir avoir une aide de 1875 euros et puis nous aurons 17 établissements hôteliers qui vont toucher une aide entre 6250 euros et 11 250 euros, du fait de la bonification. Normalement, c'était entre 5000 et 10 000 euros, en fonction du nombre de chambres», déclare à son tour, le président du Grand Chalon.


«On a souhaité faire cela aussi pour montrer aux acteurs économiques qu'on se mettait un peu à leur place. Se mettre à leur place, cela veut dire ne pas multiplier les processus administratifs. Je pense que les acteurs économiques, les chefs d'entreprise, qui ont souffert de ces deux mois de confinement, avaient autre chose à faire que d'avoir un dossier à faire pour le département, un dossier à faire pour le Grand Chalon, un autre pour Chalon... Tout va se passer par la plateforme Internet du département de Saône-et-Loire (...). L'objectif c'était celui-là, avoir la responsabilité d'être simple, efficace et surtout de répondre parfaitement à la préoccupation des entrepreneurs(...) Les habitants du Grand Chalon ont à leur portée des pépites touristiques et de loisirs sur ce territoire sans forcément aller très loin et qu'on peut passer de bonnes vacances sur le territoire du Grand Chalon», poursuit Sébastien Martin avant de céder la parole à son cosignataire qui évoquera, à son tour, les enjeux départementaux.


«On était face à une situation extrêmement urgente et notre souci était de maintenir tous les acteurs qui vivent et qui travaillent pour le département mais aussi pour le tourisme. Il fallait les maintenir, pendant cette période très compliquée, la tête hors de l'eau. Un par le moral, c'est-à-dire que les collectivités viennent en soutien de ce secteur-là. Deuxièmement, bien entendu, financièremment, pour participer à leur dynamisme. Ce partenariat très complémentaire permettra, je pense, à une reprise rapide de ces acteurs. L'objectif, il est simple, c'est de coordonner l'action de nos territoires, le Département, qui mène une campagne assez intense au niveau des médias locaux, régionaux et nationaux. On a travaillé sur plusieurs pistes, affichage dans le métro parisien, des spots dans plusieurs acteurs nationaux, en radio, tel que Europe 1, RMC, mais aussi avec la publicité de TF1 et d'autres acteurs des médias. Cela nous permet, aujourd'hui, de fin juin, début juillet, d'être très présent dans les médias et j'espère, en effet, avoir des retombées positives sur l'ensemble des départements car c'est aussi ça l'objectif. D'une manière chirurgicale, on travaille en coordination avec ce secteur du Grand Chalon, c'est une porte d'entrée du département. C'est extrêmement important, entre les aides financières, les aides logistiques et de publicité. Je pense que l'on aura un résultat bénéfique pour les acteurs du tourisme», déclare André Accary.


Avant de préciser :


«D'après les premiers échos que j'ai pu avoir, la campagne nationale porte ses fruits».


Une brochure spéciale, intitulée «Un bel été dans le Grand Chalon», présentant les sorties culturelles et sportives, les balades dans la nature, les produits locaux et à la découverte de notre patrimoine, éditée par le Grand Chalon, devrait être distribuée sur l'ensemble des 51 communes de notre territoire, à partir du 7 juillet.


En plus de ses mesures immédiates, d'autres actions à plus long terme sont envisagées pour tenter de faire venir les touristes dans Chalon-sur-Saône et ses environs.

 

* Établissement public à caractère industriel et commercial. Ce sont des établissements publics, c'est-à-dire des personnes morales de droit public à vocation spéciale créées par une autre personne publique, en principe, l'État (établissement public national) ou une collectivité locale (établissement public local). Attention, toutefois, ils doivent être distingués des personnes morales de droit public sui generis, que sont les GIP, la Banque de France et les autorités publiques indépendantes dotées de la personnalité morale.

 

 

Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche