Chalon sur Saône

Le club solidarité du collège Jean-Vilar et le Rotary Chalon Bourgogne Niépce, une équipe qui gagne pour Octobre Rose

Partenaires pour Octobre Rose, les collégiens du club solidarité de Jean-Vilar et les rotariens de Chalon Bourgogne Niépce se sont retrouvés mardi soir pour fêter leur réussite lors de l’édition 2019.

« Vous pouvez être fiers de vous. Bravo ! Vous avez donné tout votre cœur  ». Les mots sont d’Annie Lombard, vice-présidente du Grand Chalon, chargée des solidarités, de la cohésion sociale, de l’emploi et de la politique de la ville, et à ce titre responsable d’Octobre Rose à Chalon et dans la communauté d’agglomération. Ces mots s’adressaient mardi soir aux trente-six élèves du club solidarité du collège Jean-Vilar, qui ont participé, en association avec les rotariens de Chalon Bourgogne-Niepce, à l’édition 2019 d’Octobre Rose... en vendant 800 roses naturelles et 750 roses métalliques !


Quatre-vingt seize soins bien-être offerts


Ils pouvaient être fiers, car, cette année encore, grâce à leur engagement sans faille, le succès a été au rendez-vous : 3 850 € ont été récoltés et avec un abondement de 950 € de la part du district 1750 du Rotary International, c’est au total une somme de 4 800 € qui a été recueillie. Une somme qui va permettre d’offrir quatre-vingt seize soins bien-être à des adhérentes de Toujours Femme et de Corasaône, soins qui seront proposés par les esthéticiennes de L’Institut, dont la directrice Patricia Beauvallet est également sensibilisée par cette magnifique cause. En tout cas, cela valait bien pour tous ces jeunes une soirée en leur honneur et cette soirée c’était mardi dans le cadre de la réunion hebdomadaire du club service chalonnais. 

Une soirée à laquelle ont assisté Gilles Platret, maire de Chalon, Sébastien Martin, président du Grand Chalon, Claudie Gaillard, principale du collège Jean Vilar, Claudine Deléaz, présidente de Toujours Femme ainsi que François Prot, adjoint du gouverneur, représentant Hélène Mazet, gouverneur du district 1750.

Le premier à prendre la parole a été Jean-Paul Dailloux, président du Rotary Chalon Bourgogne Niepce, pour souhaiter la bienvenue à l’assistance mais surtout pour rappeler que la première initiative en ce domaine a eu lieu en 1985 aux USA et que la première campagne en France a été initiée en 1994 par l’association Le Cancer du sein, parlons-en !.


« Une vraie aventure... »


« Ce n’est pas une action ponctuelle comme on en voit régulièrement mais une vraie aventure entre un club service et un collège. Le projet a été porté par les jeunes dans la bonne humeur et dans la joie » a ensuite souligné Patrice Di Ilio, un des responsables rotariens de l’opération. Avant que Stéphane Duplessis, autre responsable rotarien, ne rappelle que l’idée avait germé il y a 4 ans et que de 10 à 15 élèves au début on était passé à 36 élèves cette année. Lesquels depuis le premier jour de la rentrée et jusqu’au jour J ont sacrifié la pause de midi afin de préparer l’action. « Je suis arrivée dans l’établissement fin août et j’ai tout de suite vu une machine de guerre pour un résultat extraordinaire » a confié Claudie Gaillard. 
Un beau projet qui a pu voir le jour grâce au soutien de plusieurs partenaires. Citons l’UIMM 71 (Union des Industries et Métiers de la Métallurgie de Saône-et-Loire) et CGM (Chaudronnerie Gérard Morel), qui ont fabriqué les roses métalliques, Joly Automobiles Peugeot de Sennecey-le-Grand, qui a assuré la peinture de ces roses métalliques, le magasin La Cave, qui a offert les pochons, et bien sûr la Ville de Chalon et le Grand Chalon.
La vente des roses s’est déroulé le 12 octobre rue au Change, rue aux Fèvres et sur les quais de Saône et avait débuté la veille par une prévente dans l’enceinte même du collège Jean Vilar.


« On donne du sens aux gens... »

Avant de remercier les jeunes pour leur engagement, Gilles Platret n’a pas manqué de mettre en exergue « l’esprit d’ouverture et de travail en commun remarquable à Jean Vilar ». Alors que Sébastien Martin a vu dans la réussite de l’opération un signe positif : « On donne du sens aux gens et ils ont envie de s’engager pour Octobre Rose ». Comme l’a dit Claudine Deléaz « 2019 était génial, vivement 2020 ».

Gabriel-Henri THEULOT

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche