Culture

Initiation à l'ikebana samedi dernier à l'Espace Jean Zay

Samedi, à l'Espace Jean Zay, avait lieu une initiation à l'ikebana, art japonais de la composition florale. Plus de détails avec Info Chalon.

Samedi, de 14 heures à 16 heures, à la Maison des associations à l'Espace Jean-Zay, Christine Guillemot, maître Ikebana, de l'école Sogetsu, proposait une initiation à cet art japonais de la composition florale.


Aussi connu sous le nom de kado («la voie des fleurs»), ikebana est un mot japonais vient de ikeru, «faire vivre», et hana «fleur». On pourrait le traduire par «faire vivre les fleurs» ou «amener les fleurs à la vie».


C’est durant la période Heian (794-1185) que l’art floral est né. Les moines ont été les premiers à travailler sur les compositions florales pour honorer le Bouddha. Inspiré par la présence de fleurs dans les intérieurs, le rikka (c’est comme cela que l’on appelle à l’époque le travail des moines sur les fleurs) commence à se démocratiser, mais auprès seulement de l’aristocratie dans une premier temps.
Ce n’est qu’aux XVème et XVIème siècles que l’ikebana prend sa dénomination actuelle et que cet art commence à être enseigné dans des écoles.


Aujourd’hui, plus de 1 000 ans après son invention, on compte un peu plus de 3 000 écoles dans tous les pays.


La dizaine d'élèves de cet atelier d'un jour a suivi avec attention les conseils du professeur. En effet, des règles sont à respecter comme l'asymétrie, le vide et en même temps l'équilibre. Le contenant, lui aussi, est important : il est indissociable du bouquet, ils forment un tout.


Après la théorie, place aux travaux pratiques : quelques branchages, du wax, des fleurs, de la mousse et voilà de magnifiques bouquets!


Christine avait participé, le mercredi 6 novembre, à «Le Japon s'invite aux Aubépins», semaine thématique consacrée au Pays du Soleil Levant et qui a eu lieu du 4 au 8 novembre, à la Maison de quartier des Aubépins.

 


Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche