Givry

Mais c'est quoi ce schmilblick à Givry autour des commémorations du 8 mai ?

Décidément quand rien ne va.. rien ne va du côté du chef-lieu de canton de Givry.

En ce jour de commémorations du 8 mai, les recommandations sanitaires demandées par le Préfet de Saône et Loire et adressées aux élus, étaient de limiter au strict minimum la présence devant les monuments aux morts. Pas de trompettes ni fanfare pour commémorer cette date majeure dans l'histoire mondiale afin de répondre au coronavirus. A Givry, c'est donc tout naturellement, Juliette Méténier-Dupont, maire en exercice, malgré sa défaite aux élections du 22 mars dernier, qui a déposé la gerbe officielle de la commune (même si on aurait pu imaginer un dépôt de gerbe à quatre mains mais au regard de l'ambiance dictée par les mois de campagne électorale, on comprend aussi la suite). Une gerbe adossée à celle des anciens combattants. Sauf que l'histoire ne s'arrête pas là ! Sébastien Ragot dont la liste a été élue majoritairement aux dernières élections entendait marquer le coup très officiellement en ce jour mémoriel. Du coup, c'est une 3e gerbe qui a été déposée, au nom "du conseil municipal élu". 

Reste que pour le moment et très officiellement, il n'y a qu'un seul maire à Givry et qu'un seul conseil municipal ! Tant que le conseil d'installation n'aura pas eu lieu, Sébastien Ragot devra attendre encore un peu pour arborer l'écharpe tricolore.  Une énième polémique à Givry autour de rivalités personnelles qui risque de laisser des traces pour la suite dont on se serait bien passé en ce jour de mémoire.  Bref ambiance... 

lire l'article précédent sur info-chalon.com 

Laurent Guillaumé 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche