Grand Chalon

Formation ce samedi aux situations critiques des agents de la Crèche Jean Moulin

Le président du Grand Chalon et la vice-présidente en charge de la Petite enfance rendaient visite, hier, à la Crèche Jean Moulin dont les agents suivaient une formation aux situations critiques avec une méthode d'enseignement innovante. Plus de détails avec Info Chalon.

Samedi, Sébastien Martin, le président du Grand Chalon, et Fabienne Saint-Arroman, vice-présidente du Grand Chalon en charge de la Petite Enfance, se sont rendus à la Crèche Jean Moulin.


En effet, sur la base du volontariat, 17 agents* de cette crèche bénéficiaient d'une journée de formation, de 8 heures 15 à 17 heures, sur la gestion de situation critiques en structure Petite Enfance par le Centre d'enseignement et de Simulation du Territoire Chalonnais Santé (CESITECH Santé).


Cette structure du Centre Hospitalier William Morey de Chalon-sur-Saône, leur proposait la simulation comme méthode d'enseignement innovante, elle vient ainsi compléter un parcours professionnel et s'affirme comme une technique pédagogique basée sur un apprentissage partagé et collaboratif.


Une première expérimentation a eu lieu en 2018 à l'Espace Multi-Accueil Aquarelle, à Saint-Rémy, et a donné satisfaction à l'équipe de professionnels de la Petite Enfance. Le non-jugement, les conditions et modalités d'expressions de ces simulations permettent aux apprenants «acteurs» et «observateurs» d'enregistrer, mémoriser durablement les bons gestes et attitudes à adopter.


Le Grand Chalon est la 1ère communauté d'agglomération, à s'engager sur cette voie, nous explique Stéphane Kirche, directeur de CESITECH Santé.


Fort de cette expérience positive, venant conforter la formation de chaque professionnel de la Petite Enfance, le Grand Chalon propose de faire bénéficier de cette formation à 20 structures sur 3 ans à raisonde 4 sessions par an, à partir de 2020.


Le CESITECH s'appuie sur différents outils (mannequins*, vidéos, support formation) permettant une mise en situation des apprenants par l'élaboration de scénarii de diverses complexités. Il s'agit parfois des gestes de première urgence ou situation de prise en charge défectueuse d'un enfant. Ici, par exemple, il s'agissait de fausse route, un arrêt cardiaque et une mort subite du nourrisson.


L'objectif affiché par cette formation est d'acquérir des connaissances, des compétences dans la reconnaissance, la prise en charge de l'urgence de l'enfant, la coordination de l'équipe ainsi que la gestion des attitudes inadaptées à la fois sur le plan médical. La mise en situation pratique sur mannequin révèle les conditions d'efficacité du travail d'équipe, sa cohésion et de même qu'elle apprend à utiliser les ressources intérieures de chacun et ce de façon optimale.


Pour chaque scénario, 1 ou 2 professionnels volontaires sont «acteurs» de la mise en simulation, les autres professionnels observent attentivement dans un autre lieu l'expérience filmée qui est rentransmise en temps réel, et s'imprègne de ce qui se «joue». La scène visionnée peut éventuellement être exploité lors du debriefing.


Les 3 scénarii ont été élaborés en amont avec le staff de techniciens CESITECH Santé, parmi lesquels, Carole Lythier, psychologue, Laura Brière-Goutchkoff, pédiatre, Stéphanie Javelier, anésthésiste-réanimateur et formatrice en simulation, Isabelle Charles, ingénieur biomédical, Bruno Larue, technicien, ainsi que Sandrine Bleunven, infirmière-puéricultrice au CH William Morey, en lien parfois avec des problématiques existantes ou non dans la structure. L'approche pédagogique combine des rappels théoriques, des simulations et des debriefings.

 

 

* Sur les 19 agents de la Crèche.
** Imitant quasiment à la perfection, les vrais nourrissons, chacun de ces mannequins, véritable bijou de technologie, coûte la bagatelle de 45 000 euros.

 

 


Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche