Société

Plutôt que l'annonce d'une prime.. à quand le dégel du point d'indice pour les soignants mais aussi tout le personnel hospitalier ?

La prime, la prime.. certains politiques n'ont l'air d'avoir que ce mot là à la bouche.. comme si finalement 500, 1000 euros était le fameux Eldorado. Le sentiment d'info-chalon.com. Réactualisation de notre article publié il y a quelques semaines.

L'heure des comptes va bientôt sonner alors que se profile le déconfinement partiel à partir du 11 mai dans des conditions dont on ne mesure pas grand chose. Mais tôt ou tard, il faudra remettre la machine en route. Alors pour calmer une éventuelle grogne sociale sous-jacente, et préparer la reconstruction, c'est la planche à billets qui est annoncée. Des primes, des primes ... comme si c'était le fameux sacro-saint qui permettait d'apaiser toutes les tensions. Comme si un plat de lentilles allait suffire à calmer toutes celles et ceux qui ont "trimé" pour permettre à d'autres de respecter le confinement.  Et ils sont nombreux tout ceux qui oeuvrent et ont oeuvré à tenir la barre.. et ce n'est pas fini !

Oui, vous êtes nombreux à applaudir sur les balcons saluant d'un geste le personnel soignant alors que la barre des 20 000 morts est franchie en France et dont on ne sait rien ou pas grand chose sur la suite de l'évolution du virus mais combien pensent à toutes les petites mains cachées derrière un soignant ? Un hôpital, un EHPAD n'est rien sans toute cette cohorte de petites mains, qui nettoyent, lavent, désinfectent, plient, préparent, servent... Et ceux là ? Quel sort leur sera-t-il réservé demain en terme de reconnaissance sociale et salariale ? Et ce d'autant plus que ce sont des fonctions qui pour la plupart ont été externalisés vers des entreprises privées. 

Demain viendra donc l'heure des comptes et si la réponse gouvernementale n'est que celle de la prime, disons-le sincèrement, elle ne sera pas à la hauteur de l'enjeu. L'heure de la révalorisation salariale est venue, l'heure du dégel du point d'indice pour les fonctionnaires qui ont fait tourner la machine est là. L'heure de la reconnaissance sociale de toutes ces petites mains, qui elles n'ont pas déserté, ont assuré leurs rôles, sans pouvoir faire appel au télétravail doit être annoncée. L'enjeu est crucial. A bon entendeur ! 

Laurent Guillaumé 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche