Chalon sur Saône

Raz-de-marée de spectateurs pour « Fatima », jeudi dernier, à l’Axel de Chalon

Ce jeudi soir, l’Axel, qui n’avait sans doute pas vu une telle affluence depuis la projection de « Yema » [1], a été quelque peu débordé par la foule des grands jours qui se pressait pour voir « Fatima » [2], le tout dernier film de Phillipe Faucon. Retour sur une soirée où la salle était littéralement pleine à craquer, ceci pour le plus grand bonheur de Chantal Thevenot et de sa légion de cinéphiles : l’association la Bobine.

Jusqu’à présent, bien que profonds et bien léchés, à l’instar de La désintégration, les films de Philippe Faucon n’étaient pas encore des phénomènes de société, ce que semble être en passe de devenir Fatima, son tout dernier, qui a bénéficié ces dernières semaines d’une critique pour le moins dithyrambique.

Est-ce d’ailleurs en raison de cette bonne critique que les spectateurs du Chalonnais ont afflué en masse jusqu’à l’Axel ce jeudi soir ? S’il n’est nullement exclu que celle-ci ait pu influer positivement sur le choix de tous ceux venus le voir, la présence de celle qui a écrit les livres dont Philippe Faucon s’est servi pour réaliser Fatima y était sans doute pour beaucoup.

Il faut dire que Fatima Elayoubi, qu’Info-Chalon a pu longuement rencontrer avant la projection [3], est un personnage. Un personnage attachant. Plus exactement, une femme qui a des choses à dire, plus particulièrement à toutes celles venues l’écouter et à qui l’histoire filmée par Philippe Faucon – celle d’une immigrée faisant des ménages pour gagner sa vie et celles de ses enfants, en proie au mépris et humiliations infligées par sa société d’ « accueil » - n’est pas totalement étrangère.

Et ces choses qu’elle a à dire, Fatima Elayoubi ne s’est justement pas privée de…les dire. Car elle n’était pas là que pour dédicacer ses livres, qui se sont au demeurant vendus comme des petits pains. En effet, au cours du débat qui a suivi la projection, l’auteure de Prière à la lune a véritablement fait don de sa personne au public venu la voir. Intarissable, bien que visiblement très fatiguée par des semaines de « promo » du film, Fatima Elayoubi s’est livrée, avec autant d’humour que d’émotion, brossant en creux, sans même s’en rendre compte, le portrait d’une femme que le succès n’a pas changée, mais plutôt sublimée. 

S.P.A.B.

[1] Voir l’article d’Info-Chalon :

http://www.info-chalon.com/articles/chalon-sur-saone/2013/09/22/2326/soiree-speciale-pour-la-bobine-a-l-axel-avec-yema-de-djamila-sahraoui/

[2] Voir l’article d’Info-Chalon :

http://www.info-chalon.com/articles/chalon-sur-saone/2015/10/31/17184/jeudis-de-la-bobine-a-l-axel-de-chalon-fatima/

[3] Voir l’article d’Info-Chalon :

http://www.info-chalon.com/articles/chalon-sur-saone/2015/11/06/17347/fatima-elayoubi-quand-j-ecris-je-pleure-la-rencontre-d-info-chalon-avec-une-femme-debout/

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche