«  Ne rien laisser passer. Aller partout. Défendre le respect de la loi et de l’Etat de droit partout » exhortait, un dénommé …Nicolas Sarkozy.

Des Maires Hors la Loi …

 

«  Ne rien laisser passer. Aller partout. Défendre le respect de la loi et de l’Etat de droit partout » exhortait, en septembre 2003, le ministre de l’Intérieur d’alors, un dénommé …Nicolas Sarkozy. Force est de constater, que l’intransigeance d’hier ne vaut pas, aujourd’hui, pour des élus qui ne respectent pas la loi, dont le maire de Chalon, pourtant grand supporter de l’ancien Président de la République.

 

Le virus COVID 19 circule de façon exponentielle, la deuxième vague est belle et bien là, les services hospitaliers sont à nouveau sous tension extrême. Le ministère de la santé, indique, expertise scientifique à l’appui que «  respecter le confinement est un enjeu vital ». Il reconnait «que le confinement est une épreuve pour tous les Français ». Il rappelle que la COVID-19 «  c’est une contamination toutes les deux secondes, 1 hospitalisation toutes les 30 secondes, 1 mort toutes le 4 minutes ». Le président a enfoncé le clou en indiquant que si rien n’était  fait : « la pandémie ferait au moins 400 000 morts». 

 

Si le décret du 29 octobre, ne garantit pas l’équité de traitement entre tel ou tel ou tel citoyen, entre tel ou tel salarié,  entre telle ou telle entreprise, entre tel ou tel commerce, et c’est un vrai sujet de débat,  alors il appartient aux élus d’agir auprès du gouvernement par les moyens légaux de la démocratie républicaine, pas par des coups de force et des actes que les juges ne manqueront pas de qualifier d’illégaux.

 

La France est un grand pays, un pays de liberté, un pays de débat démocratique. Il mérite mieux que la gesticulation et la mise en scène théâtrale de certains élus. Parce qu’elle tue, on ne joue pas la tragi-comédie avec la COVID 19 !

 

Lucien Matron

Ancien Conseiller Municipal de Chalon .

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche