Givry

Retour à la case départ pour le restaurant de Givry la Cadole, en pleine renaissance

A l’issue d’une reconversion entamée à la mi-2015 au cours de laquelle le lieu prisé de restauration se mua en gîte, la Cadole, qui aura dix ans cette année, se repositionne dès le jeudi 17 mars en conformité avec son identité profonde. A savoir une terre d’asile où le bien- manger n’est pas un acte solitaire, mais une puissante incitation au partage, à la rencontre, à l’échange d’idées, options gratifiantes à plus d’un titre.

Ce fut à touche-touche sans discontinuer

Huit mois. Le gîte n’aura duré en tout et pour tout que huit mois. Selon Marie, la patronne, le revirement est dû à la demande croissante d’une clientèle soucieuse de revenir à la situation antérieure. Une déclaration d’amour qui va de pair avec une cote de popularité au beau fixe, au point de faire vaciller, puis de réorienter la responsable. On efface tout, et on recommence ! D’autant plus que d’après ses dires, Marie a recouvré une santé digne de ce nom. « J’ai trouvé une colonne vertébrale en kit chez Decathlon », a-t-elle balancé sur le ton de la plaisanterie. Ce mercredi en fin d’après-midi le restaurant n’a pas désempli lors de l’appétissante inauguration : ce sont de deux cents à deux cent cinquante personnes qui auront apporté par leur présence un vibrant témoignage aux ressusciteurs. Des élus givrotins (Juliette Méténier-Dupont, maire, Sébastien Ragot, Muriel Boche…), le major Philippe Leclerc (commandant de la C.O.B. de Givry), des présidents d’associations locales, des membres de la société civile…bref, chacun eut à cœur de rendre à la Cadole ce qui appartient à la Cadole. A jamais !

 

L’équipe de choc

Le quatre majeur chargé du charme et de la magie de l’endroit (au n°24 de la rue de la République) s’avère d’ores et déjà opérationnel. Outre la décideuse, il y aura Raphaël Frévent (chef cuisinier, charcutier-traiteur), Laura Girardot (cuisinière-serveuse), et Florian Dalery (serveur).

 

Des distinctions qui crédibilisent  

Le restaurant n’est pas le premier venu. Il a ses lettres de noblesse gravées dans le marbre, gages d’une honorabilité certaine. Classé en effet bon élève par le Guide du Routard, le Guide Balado, le Petit Futé, etc. l’établissement culinaire se doit de faire revivre avec bonheur son passé glorieux envahi de gastronomie régionale fleurant bon le terroir. Apprenez que le restaurant –qui recèle un caveau du VIIIème siècle- fermera le mardi soir, ainsi que le mercredi toute la journée. Renseignements et approfondissement à cette adresse : restaurantlacadole.fr, et au 03.85.44.43.24

                                                                                                    Michel Poiriault

                                                                                                    poiriault.michel@wanadoo.fr

   

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche