Chalon sur Saône

La Franc-Maçonnerie : une élite du coeur selon Philippe Charuel

Lors de sa conférence publique, Philippe Charuel, Grand Maitre de la Grande Loge de France a réaffirmé le sens de la démarche maçonnique dans ce 21e siècle.

En décomposant sa conférence en trois grands chapitres, Philippe Charuel, Grand Maitre de la Grande Loge de France a permis au public assez clairsemé au Studio 70, de mieux comprendre le sens donné et le rôle de la Franc-Maçonnerie en ce temps du 21e siècle. Son histoire, son organisation et surtout son regard sur l’avenir ont été ces trois piliers de la conférence.

Au préalable à cette conférence, nous avons interrogé le responsable de cette Obédience qui compte quelques 34000 adhérents en France répartis dans des Loges.

Info-chalon :Cette Franc-Maçonnerie du 21e siècle n’est-elle pas réservée à quelques privilégiés fermant ainsi la porte à toutes les classes sociales. N’est-elle réservée à l’élite laissant des personnes désireuses d’effectuer une démarche initiatique ?

Philippe Charuel : « Effectivement la Franc-Maçonnerie est réservée à une élite, mais surtout à une élite du coeur, cela devient assez sélectif effectivement mais surtout pas au regard de la condition sociale. C’est avant tout une question de valeurs qui déterminent le travail sur soi-même des hommes qui font la distinction de nos actions.
Ce n’est pas un élitisme de la société qui nous compose. Tout le monde peut faire la démarche et agir ensuite à condition d’être assidu, d’avoir une certaine détermination et accepter de toujours comprendre qu’il n’y a pas de limite pour soi-même dans la réflexion. Le culte de la personnalité n’a plus lieu d’être en Maçonnerie»

Comment choisir une Obédience plus qu’une autre sans savoir ce que chacune contient et pourquoi choisir particulièrement votre, la GLDF ?

« Ce n’est pas sans un choix délibéré, les conférences données font découvrir au grand public ce qu’est la Maçonnerie d’aujourd’hui. Ce public fait connaissance de plus de choses. Mais toutes les obédiences ont un point commun : l’humanisme. Ensuite chacune travaille sur des bases sociétales ou dans un esprit de spiritualité. C’est le cas pour la Grande Loge de France très attaché à la symbolique.
Ensuite que fait-on dans les Loges ? Nous travaillons dans un cadre rituelique pour effectuer des travaux. Ceux-ci ont une grande diversité liée aux hommes qui les composent. La méthode symbolique qui est nôtre ouvre les portes sur l’infini. C’est une démarche qu’il faut vivre pour la comprendre. Nous avons une convergence des regards sur la démarche humaniste et les francs-maçons sont d’éternels cherchants au sein de leurs Loges, lesquels sont une mosaïque de sensibilité. »

Vous souhaitez rajeunir votre Obédience, pensez-vous qu’aujourd’hui des jeunes ont le temps et les moyens de travailler dans une Loge, d’autant qu’ils sont beaucoup plus sujets à une mobilité professionnelle ? Par contre cette jeunesse pourrait être une garantie pour vos travaux dans l’avenir ?

« J’ai entrepris depuis deux ans une action en direction de la jeunesse, avec nos Soeurs de la Grande Loge Féminine Française, afin de faire découvrir ce que peut apporter la Franc-maçonnerie. La jeunesse a répondu à cette attente car, pour ce qui concerne notre Obédience, nous constatons un delta de progression de 340 adhésions par trimestre dont un tiers à moins de 30 ans.
Bien évidemment nous sommes conscients de cette mobilité. C’est une nouvelle condition que nous amène ce 21e siècle. Il est donc important de suivre ce Frère dans son parcours dès qu’il est appelé à quitter sa Loge. En Métropole nous contactons nos Loges; à l’étranger nous avons des accords avec les Grandes Loges de tous les continents afin d’assurer la continuité pour le jeune muté.
Mais notre action vers la jeunesse a aussi un sens au regard de l’avenir. Il faut prendre le temps de parler avec la jeunesse, de l’écouter et comprendre son inquiétude et ses souffrances. Il faut se comprendre les uns et les autres pour permettre de transmettre et accepter notre regard pour aller vers l’autre, afin de l’amener à aider à transformer le monde. De pratiquer un transhumanisme de spiritualité, loin de toute manipulation génétique. On ne nait pas hommes on le devient. »

JC Reynaud

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche