Chalon sur Saône

Chalon-sur-Saône : L’orchestre du Grand Symphonique, une valeur sûre du Conservatoire du Grand Chalon

Un concert grandiose de Philippe Cambreling et ses musiciens qui, une nouvelle fois, a conquis le public!

Le concert de « l’Orchestre du Grand Symphonique » du Conservatoire du Grand Chalon reste l’événement phare et un rendez vous musicalement incontournable pour les chalonnais et grands chalonnais. Il faut dire qu’avec pas moins de 70 musiciens sur scène où qui se succèdent, professionnels, professeurs du Conservatoire et leurs meilleurs étudiants,  la qualité musicale de cet orchestre est présente à chaque concert.

Cette année encore, la programmation était très alléchante avec les pièces de Debussy, Aho et Beethoven. Aussi, ce jeudi soir, dans la salle de l’auditorium, archicomble, quand le chef d’orchestre a lèvé sa baguette et pour faire retentir « Prélude à l’après-midi  d’un faune » de Claude Debussy, bon nombre de spectateurs ont été transportés dans l’univers fantasque d’une forêt remplie de créatures jouées par divers instruments. Philippe Cambreling et ses musiciens déroulent leur magie musicale et c’est tout naturellement qu’à la fin du morceau les premières ovations retentissent dans la salle.

On ne se doute pas alors, de ce qui nous attend pour le deuxième morceau de Kalevi Aho Siedi avec « le concerto pour percussions et orchestre » interprété par le soliste et prodige Louis Quilès aux percussions. Le public est bouche bée. Le talentueux percussionniste partage avec le public sa musique dans un univers qu’il maitrise à la perfection et se joue d’une facilité déconcertante de tous les instruments à percussions mis à sa disposition. Le duo avec l’homme à la baguette est magique et ils entrainent, les musiciens dans un concerto effréné qui sera ovationné de longues minutes, obligeant le jeune prodige à revenir seul devant les musiciens et jouer un morceau en guise de cadeau au public conquis.

Si l’entracte de courte durée permet de repositionner quelques pupitres pour ajouter de nouveaux musiciens pour cette seconde partie, elle permettait aussi de converser avec son voisin sur la qualité du concert qualifiée de : « Formidable », « extraordinaire », « génial », « trop bien »…

La deuxième partie du concert avec l’interprétation de la « Symphonie N°3 en Mib Majeur OP.55 dite ‘Héroique’ » de Ludwig Van Beethoven, avec les pièces ‘Allegro con brio’- ‘Marcia Funèbre : adagio assai’- ‘Scherzo : allegro vivace’ - ‘Finale : allegro molto’, met l’orchestre au zénith de ses capacités musicales sous les applaudissements nourris d’un public en liesse. Une soirée exceptionnelle que Philippe Cambreling, le soliste Louis Quilès et tous les musiciens au sommet de leur art ont proposés ce jeudi soir à Chalon et qu’il ne fallait pas manquer !

Lors de cette soirée, on notait la présence de Florence Plissonnier, Vice-présidente au Grand Chalon, en charge des équipements culturels d’intérêts communautaires et du soutien aux activités culturelles et de Robert Llorca, Directeur  du Conservatoire du Grand Chalon.

Le photo reportage info-chalon.com

J.P.B

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche