Elan Chalon

D. Juillot (Président Élan Chalon) : Comment peut-on perdre un match comme çà?

ÉLAN CHALON 87 - BOULAZAC 89

CHAMPIONNAT DE FRANCE - BASKETBALL PRO A 

COLISÉE : 4800 personnes environ

ÉLAN CHALON 87 - BOULAZAC 89

(24-27, 27-16, 22-18, 14-28)

Arbitres : Jean-Charles Collin, Mathieu Bayot et Jean-Michel Tartare

Les points pour l'Élan Chalon : Lance Harris 24, Jérémy Nzeulie 14, Iusmane Camara 13, Darin Dorsey 9, James Farr 8, Mickael Gelabale 7, Pierre-Antoine Gillet 6, Arthur Rozenfeld et Jevohn Shepherd 3. Entraineur : Jean-Denys Choulet

Les pointspour Boulazac : Trenton Meacham 26, Ndudi Ebi 16, Karvel Anderson 15, Brandon Ubel 8, Jérôme Sanchez et Quincy Diggs 7, Eloy Vargas 6, Aurélien Salmon et Arnaud Kerckhof 2. Entraineur : Claude Bergeaud

Le public avait répondu présent ce samedi soir pour la venue de Boulazac, une rencontre importante pour l'Élan Chalon qui se devait de l'emporter. Pourtant les chalonnais menés 24 à 27 à la fin du 1er quart-temps ont vite réagi et remis les pendules à l'heure emmené par un Lance Harris des grands soirs (21pts). Au moment de rejoindre les vestiaires (51 à 43) l'Élan Chalon a repris le match à son compte. Au retour, les chalonnais contrôleent dans le 3e quart, 73 à 61. Que se passe t'il lors des dix dernières minutes? Boulazac grignote son retard et égalise à trois minutes du terme. Une égalisation qui réveille le Colisée qui s'était un peu endormi sur ses lauriers, comme déjà certain de l'issue de la rencontre. Des supporters qui sentent que leur équipe a besoin de leur soutien et va tout donner pour que eurs favoris remportent ce match. Une victoire qu'ils méritent après 37 minutes de jeu. On connait la suite et le résultat final, l'Élan Chalon va jouer à l'envers et donner l'opporunité aux visiteurs de l'emporter. Chalon va offrir un beau cadeau à Boulazac, eux qui n'en attendaient pas tant. Score final 87 à 89. Quelques sifflets dans le Colisée à la fin de la rencontre, pour qui? A méditer...

Dominique Juillot, Président de l'Élan Chalon ne mâchait pas ses mots :"Çà m'est difficile de vous dire quelquechose ce soir parce que je ne sais pas très bien quoi vous dire pour avouer mon état d'esprit actuel. On a des joueurs stupides, voilà. Vous pouvez faire tout ce que vous voulez, quand on est dans un tel niveau de stupidité, c'est compliqué. Quand c'est comme çà le balancier tourne souvent du mauvais côté, on le sait. Mais vraiment ce soir on a forcé le destin quand même parce que mener de 19 points, on devait gagner tranquillement. Après ont peut toujours se poser des questions, qui a trop joué ou qui n'a pas assez joué? Chacun peut avoir sa réponse. En tous cas, les joueurs qui étaient sur le terrain à la fin ont commis des fautes professionnelles, çà s'appelle comme çà. On s'est mis dans une situation telle qu'aujourd'hui on voit le spectre arrivé de ce qui peut se passer dans quelques mois donc c'est pas fait pour donner confiance. On va voir ce que l'on peut encore faire. Puet-être jouer avec ceux qui en ont envie et qui donneront ce qu'ils peuvent et se passer des autres? La situation est compliquée, mais comment peut-on perdre un match comme çà?" Le Président Juillot en avait la gorge serrée.

NB : Les photos ne sont pas dans l'ordre chronologique de la soirée

Comment en être arrivé là ce soir?

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche