Givry

Vifs échanges au Conseil municipal de Givry, autour notamment de la création d'un « Comité des Sages »

Si l'ordre du jour était léger, il n'en n'a pas été de même des débats de ce conseil, qui portaient pourtant sur des sujets d'apparence plutôt consensuelle....

 

Mise en œuvre du droit à la formation des élus :

Sébastien Ragot, Maire de Givry, a rappelé que « les membres du Conseil municipal ont droit à une formation, adaptée à leurs fonctions, et qu'une formation doit obligatoirement être organisée au cours de la première année de mandat pour les élus ayant reçu une délégation »

Il a précisé que le budget consacré à cette formation ne peut légalement être inférieur à 2% du montant total des indemnités de fonction, susceptibles d'être allouées aux élus de la commune (soit 1 384 euros) et inférieur à 20% du même montant (soit 13 840 euros).

Il propose donc une allocation de 5 000 euros sur l'exercice 2020, supérieure au seuil bas, car pour lui, « cette formation est nécessaire, au regard de la technicité de la fonction.»

 

Création d'une Commission citoyenne Indépendante, le « Comité des Sages » : « Une mesure phare de la nouvelle équipe » pour Sébastien Ragot, mais « une tromperie sur la marchandise» pour Fabien Rossignol.

Pour Sébastien Ragot, cette création est conforme aux engagements pris par son équipe pendant la campagne électorale, sur la mise en place d'une nouvelle gouvernance, «  avec une équipe municipale collective, compétente, transparente financièrement et ouverte sur les habitants.

Ce comité sera chargé de piloter la concertation avec les givrotins, qui a tant fait défaut par le passé. Il sera constitué autour d'un socle, composé des membres du Comité de soutien à la liste « Givry Envies » et des personnes placées en position non éligible sur cette même liste, qui a été largement validée par les électeurs lors des dernières élections.

Ce Comité sera aussi ouvert aux bonnes volontés, qui souhaiteront participer à ce projet collectif. Sa mise en place s'inscrit pleinement dans le processus de démocratie directe, prôné par la nouvelle équipe, et sera suivie en septembre par la création d'un Comité des jeunes.»

Fabien Rossignol, qui appartient à la minorité, estime lui qu'il y « a tromperie sur la marchandise, car la composition annoncée pour ce Comité est différente de celle qui a été communiquée pendant la campagne électorale, sur la création d'un Conseil des sages, qui avait pour objectif de redonner un rôle utile à nos anciens dans le village, en lien avec le conseil des jeunes, comme ça se passait avant ».

Il craint par ailleurs que « la commune fonctionne dorénavant avec un Conseil Municipal composé de 40 personnes, avec une pseudo démocratie »

En réponse, Sébastien Ragot confirme que « la nouvelle équipe ne fait que mettre en œuvre ce qui a été dit, écrit et largement validé dans les urnes. » Il précise par ailleurs que « le Conseil Municipal ne comportera pas 40 membres, tout simplement parce que ce n'est pas prévu par la loi . Et ce comité sera une instance de concertation mais pas de délibération ». Il termine en annonçant « un appel à candidature, qui sera prochainement lancé pour étoffer ce Comité ».

La presse ayant été citée à plusieurs reprises par les intervenants pour renforcer les propos qui ont été tenus, Info-Chalon.com tient à préciser que le programme de Givry Envies comportait bien la création d'un « Conseil des sages », mais aussi celle d'une « Commission citoyenne indépendante », dont la création était à l'ordre du jour du Conseil Municipal de ce samedi.

Après ces débats tendus, cette délibération a été adoptée, malgré l'opposition des 4 membres (présents ou représentés) de la minorité.

Convention tarifaire dérogatoire 2020 avec Taka Compagnie, organisatrice des Oenorires :

En introduction, Sébastien Ragot et Marie-Noelle Le Carrer, Adjointe en charge de la vie associative et culturelle, ont rappelé l'importance des associations dans la commune, qui tente dans le contexte sanitaire actuel, « de mettre en place des animations raisonnables, en coordination avec les associations et les services de l’État . L'objectif de celles-ci est de permettre aux commerçants givrotins de travailler et aux artistes de survivre, dans ce contexte très difficile pour eux ». 

C'est le cas pour cette première édition estivale des Oenorires, qui a été montée dans des délais très courts, en collaboration avec Antoine Demor, la Mairie et Sébastien Martin, Conseiller Départemental du canton de Givry.

Dans cette convention, la Mairie givrotine met à disposition des moyens matériels, moyennant certaines conditions, dont l'exclusivité du festival pour Givry.

Le Conseil Municipal a validé cette convention à l'unanimité, ce qui lui permet de terminer sur une note positive, avant de prendre des vacances bien méritées.

 

 

 

 

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche