Laurent Delrieu plaide pour un État républicain «sage mais ferme»

Communiqué de Changeons Chalon et Laurent Delrieu dans le sillage des hommages et des rassemblements en Samuel Paty. enseignant assassiné, vendredi à Conflans-Sainte-Honorine,

«Assez de commémorations des actes ……….30 ans que la société se fracture, que la société devient de plus en plus violente et que notre socle républicain s’effrite.
Reconstruire notre société sur la base de ce qui faisait corps en France la laïcité et ses trois socles :


La laïcité c’est la liberté, la tolérance et nous devons réaffirmer cet aspect en ne tombant pas dans le discours binaire qui se profile entre ceux qui attisent la haine et ceux qui la crée en s’insurgeant contre toute règle commune. Ces apprentis sorciers jouent depuis des années à un jeu dangereux pour un intérêt le plus souvent électoraliste. Que dire des appels à la guerre, des personnes voulant interdire des courants religieux ! Ce genre d’appel a plus surement généré des pogroms qu’une société apaisée. La laïcité, c’est l’inverse : elle permet à tous de s’exprimer pour peu qu’ils respectent les règles communes.

La laïcité définit des règles de vie en commun. Le respect de ce cadre républicain doit être réaffirmé avec une plus grande fermeté. La république, NOUS, accorde la liberté de culte et de pensée. Elle ne permet pas à des personnes de prêcher contre les fondements de la république, des libertés individuelles et il est temps de sanctionner : Fermer les lieux de culte qui ne respecte pas ses règles, sanctionner les auteurs et expulser si ces personnes sont étrangers, interdire les créneaux communautaires dans les piscines, etc etc.

L’éducation : C’est le maitre qui est sacré en France et non le curé. Il faut lui redonner toute sa place. Permettre aux enseignants de travailler librement. Cela passe par un arrêt de l’écoute toujours plus forte des parents par l’administration et par un soutien de l’administration aux professeurs. Il faut les protéger, les sacraliser. De façon plus globale, il faut protéger notre société, tous les citoyens des attaques à la liberté d’expression qui deviennent quotidiennes avec les réseaux sociaux. Encore une fois en maintenant à la fois cette liberté d’expression intacte tout en poursuivant ceux qui dépassent le cadre légal : appel au viol, au meurtre, diffamation, apologie de la haine, racisme.

Nous ne sommes pas en guerre, c’est une bataille de plus pour un état républicain qui en a déjà mené de bien nombreuses. Pour la gagner il faut trouver cette voie de la sagesse et de la fermeté entre ceux qui ont déserté et ne veulent pas d’un avenir commun et ceux qui ne savent qu’exploiter les peurs. Un monde meilleur est possible»

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche